Un cartable connecté pour les enfants hospitalisés

Najat Vallaud-Blekacem vient de signer une convention avec l'association "Mon Cartable Connecté", qui permet aux enfants malades de continuer à suivre leurs cours depuis leur chambre d'hôpital.

© Wavebreak Media Ltd

Et si ma classe venait à l'hôpital ? C'est plus ou moins ce que propose l'association "Mon cartable connecté" qui permet aux enfants hospitalisés de suivre les cours à distance. En France, près de 2 millions d'enfants sont hospitalisés chaque année et parmi eux, 11 000 élèves y restent pour une longue période. "Quelle que soit la durée de ce séjour, leur hospitalisation les sépare de leur école, de leur classe et de leurs camarades" précise l'association, qui signe aujourd'hui une convention avec la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem. "Nous nous proposons par cette convention d'expérimenter ce dispositif auprès d'élèves hospitalisés et d'enseignants volontaires, dans des classes d'écoles primaires, de collèges et de lycées de l'académie de Versailles et de l'académie de Nice. Une trentaine d'exemplaires de Mon cartable connecté seront distribués d'ici la fin de l'année scolaire avant une généralisation de l'expérimentation", précise le ministère de l'Education nationale dans un communiqué.

Comment fonctionne "Mon cartable connecté" ? A l'initiative de l'association Le Collectif et en partenariat avec L'étoile de Martin et Bibliothèques Sans Frontières, "Mon cartable connecté" se compose de deux tablettes tactiles : l'une pour l'élève à l'hôpital et la seconde pour la classe. Il se présente sous forme de kit tout en un, qui s'installe en quelques minutes dans la chambre d'hôpital de l'enfant pour se connecter automatiquement à internet. L'enfant peut alors suivre son cours en direct, zoomer avec une caméra mobile pour mieux voir le tableau, et interagir avec le professeur en lui posant des questions, lui-même muni d'un micro-cravate. De plus, s'il est fatigué ou qu'il doit suivre des soins, la leçon est automatiquement enregistrée et les exercices et documents lui sont envoyés.

Lire aussi