Mon enfant est nul en maths, comment l'aider ?

Les mathématiques et votre petit écolier, ça fait deux ! S'il est fâché avec cette matière pourtant essentielle dans la vie quotidienne, voici quelques astuces pour l'aider à progresser.

© Irina Schmidt-123rf

Vous avez toujours pensé que votre enfant était un génie... Mais en mathématiques, force est de constater qu'il est loin de ressembler à Einstein ou Pythagore ! Peut-être tient-il de vous ? Car à en croire une étude de 2015 publiée dans la revue Psychological Science, la phobie des mathématiques se transmettrait de génération en génération. Selon les chercheurs, plus les parents aident leurs enfants dans cette discipline, plus ces derniers ont de mauvais résultats.

Quant à penser que les garçons sont meilleurs que les filles et que ces dernières sont moins nombreuses en filières scientifiques, "c'est la conséquence de notre manière d'éduquer nos enfants", commente Héloïse Pierre, co-fondatrice de Déclic et des Trucs, une entreprise qui crée des kits pour faire aimer les mathématiques aux petits. En effet, chacun a les mêmes capacités, mais les filles sont sans doute influencées par les idées sexistes véhiculées dans notre société. Résultat, elles développent davantage une appréhension vis-à-vis des mathématiques. Des chercheurs français avaient d'ailleurs mené une expérience très intéressante auprès d'une centaine d'élèves de sexe différent, en classe de sixième et de cinquième. Les collégiens devaient réaliser une figure, mais cette épreuve était présentée comme étant de la géométrie pour un premier groupe, et comme du dessin pour les autres élèves. Résultat : les filles étaient meilleures que les garçons dans le groupe de dessin, que dans celui de la géométrie. Ces a priori autour des mathématiques naissent aussi des difficultés rencontrées pendant la scolarité en raison des méthodes pédagogiques. Ainsi, le terme "problème" en mathématiques est devenu péjoratif et synonyme du fait d'avoir des problèmes, alors qu'à la base, il s'agissait de résoudre un problème de la vie courante. "Il faudrait parler d'un challenge, d'un défi, du fait de trouver une solution, de manière à rester positif", commente la spécialiste.

Comment aider son enfant à progresser en mathématiques ?

  • Apprendre de manière ludique est la meilleure manière de donner le goût des mathématiques à son enfant. Selon Héloïse Pierre, il faut surtout "prendre toutes les opportunités de la vie quotidienne pour appréhender les nombres et lui montrer que ces chiffres et ces formes ont une réalité physique", par exemple, en laissant son enfant payer le pain à la boulangerie pour lui apprendre à compter la monnaie, en lui demandant de vérifier le nombre de couverts ou d'assiettes lorsque vous mettez la table ensemble...
  • Lui proposer des jeux éducatifs. De nombreux jouets éducatifs permettent, en plus de s'amuser, d'apprendre à compter ou à lire. "On retient 90 % de ce que l'on fait contre 20 % de ce que l'on entend", précise le site Déclic et des Trucs, qui propose des ateliers et des kits (dès 6 ans) pour faire découvrir les notions d'arithmétique, de géométrie, ainsi que les divisions ou les fractions... tout en s'amusant. Le défi : faire rimer mathématique et pratique, pour découvrir les maths autrement. Avec le kit "Cookies" par exemple, inspiré de la pédagogie Montessori, l'enfant se familiarise avec les multiplications. Deux cuillères de sucre sont nécessaires pour préparer un cookie. Mais dans les faits, les petits chefs en cuisineront dix ou vingt. A eux donc de calculer le nombre de cuillères de sucre dont ils auront besoin. D'autres kits tels que "mini-ville et addition", "peinture et fractions"... aident à mieux comprendre l'utilité des mathématiques dans la vie quotidienne.
Kit Cookies et Multiplications. Prix : 14,95 euros. © Déclics et des Trucs

 Les cours particuliers, une bonne idée ? Cela peut permettre à l'enfant d'avancer, à condition que les parents ne délèguent pas totalement l'apprentissage ou l'aide aux devoirs à quelqu'un d'autre. "Il doivent, au contraire, accompagner leur enfant dans cet apprentissage, d'autant qu'ils sont tout à fait capable de le faire, particulièrement en primaire", précise Héloïse Pierre. Finalement, il n'y a pas de raison d'avoir peur des mathématiques et tout le monde peut y arriver.

Lire aussi