Une maman reçoit 330 jours de repos pour s'occuper de son enfant malade

Une mère de famille a reçu plus de 330 jours de congés de la part de ses collègues pour pouvoir rester auprès de sa fille atteinte d'une leucémie.

© Katarzyna BiaÅ‚asiewicz

Une maman s'est vue offrir des jours de repos de la part de ses collègues pour pouvoir rester auprès de sa fille de 12 ans souffrant d'une leucémie aigüe lymphoblastique (LAL), selon le journal La Montagne. C'est au mois d'avril que la maladie de la jeune fille a été diagnostiquée. Depuis, Nathalie Simonet consacre une grande partie de son temps à sa fille. Ses collègues du magasin Mr. Bricolage de Domérat (Allier), où elle travaille depuis 20 ans, ont ainsi décidé de lui donner leurs jours de RTT, mais cela ne s'est pas arrêté là. Si une trentaine de dons entre un et trois jours de repos proviennent de l'agglomération de Montluçon, il y en aussi qui sont issus d'autres départements. Les salariés travaillant dans d'autres sites du groupe ont en effet donné jusqu'à une semaine. "Il y a des gens qui ont donné et que je ne connais pas", a affirmé Nathalie Simonet au quotidien. L'entreprise lui a quant à elle offert une semaine de congés. Au total, la mère de famille a reçu plus de 330 jours de repos, soit 11 mois de congés, pour se consacrer à sa fille.

Comment donner ? Le don de jours de repos à un collègue qui s'occupe d'un enfant gravement malade est possible grâce à la loi Mathys adoptée en 2014. Elle permet à un salarié du secteur public ou privé, de "renoncer anonymement et sans contrepartie", avec l'accord de l'employeur, à des jours de repos (RTT, congés payés ou jours de récupération) pour en faire bénéficier un autre salarié. Ce dernier doit avoir la charge d'un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident nécessitant une "présence soutenue".

Lire aussi