Devoirs à la maison : un moment de stress pour un parent sur deux

Pour 47% des parents, les devoirs sont vécus comme un moment de stress selon une étude Ipsos. Réviser les leçons sur des tablettes numériques serait une possibilité intéressante pour la majorité des personnes interrogées, à condition de rester vigilants.

©  goodluz - 123rf

Selon une étude Ipsos réalisée auprès de 1 005 parents et enfants âgés de 6 à 12 ans pour la nouvelle plateforme numérique de jeux éducatifs Squla*, les devoirs à la maison ne sont pas toujours source de plaisir. Bien au contraire, 47 % d'entre eux associent les devoirs à un moment "stressant". La plupart des parents rencontrant en effet des difficultés pour aider leurs enfants dans leurs apprentissages scolaires, soit par manque de temps (50%), soit par manque de patience et d'énergie (48 %). Et ce n'est pas tout : 39 % ne savent pas comment s'y prendre pour leur donner l'envie d'apprendre et 33% se sentent impuissants quant à l'éducation de leur enfant. Enfin, un quart des parents avance leur manque de connaissances ou de capacités pour les accompagner dans leurs devoirs scolaires. D'ailleurs, 85 % des parents admettent utiliser Internet pour trouver des réponses aux devoirs de leurs petits écoliers. Et les enfants le ressentent ! Parmi ceux qui se font aider par leurs parents, 22 % estiment que ces derniers ne savent pas toujours leur expliquer ce qu'ils n'ont pas bien compris en classe (24 % quand il s'agit de leur mère et 12 % quand il s'agit de leur père). Enfin, 37 % témoignent de l'énervement fréquent de leur parent au moment des devoirs.

Les enfants aimeraient réviser et apprendre sur des tablettes numériques. L'étude met en avant le goût des enfants pour l'apprentissage : 68 % des petits écoliers déclarent aimer faire leurs devoirs et réviser leurs leçons. Pour 29 % d'entre eux, les mathématiques sont de loin leur matière préférée, suivie par le sport (17 %) et le français (16%). Parallèlement à leur envie d'apprendre à cet âge, 98 % des jeunes apprécient aussi jouer sur une tablette ou un ordinateur. L'idée de combiner l'apprentissage et le jeu est donc approuvée par 96 % d'entre eux et particulièrement chez les 6-9 ans (69 %). Pour Boris Solinski, expert en ludologie, Docteur et Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche à l'université de Nîmes, "un jeu qui n'amuse plus est un jeu où l'on cesse d'apprendre"

Que pensent les parents de l'apprentissage sur le numérique ? 62% des parents déclarent que leurs enfants utilisent une tablette au moins une fois par semaine. Par ailleurs, l'usage des outils numériques a naturellement tendance à augmenter avec l'âge des enfants, précise l'étude. Si les enfants utilisent ces supports principalement pour regarder des films ou des dessins animés, des clips ou des vidéos, 77% d'entre eux font aussi des recherches pour l'école et 88% jouent à des jeux éducatifs qui permettent de s'amuser tout en apprenant. Par conséquent, 93 % des parents s'accordent à dire que ces outils numériques sont intéressants : ils permettraient de mieux les aider à accompagner leurs enfants lors des devoirs à la maison (85 %) et aideraient les jeunes à mieux apprendre leurs leçons (85 %). Ils reconnaissent également les mérites de l'apprentissage par le jeu : pour 99% d'entre eux, les enfants doivent prendre plaisir et s'amuser, afin d'apprendre plus facilement (95%). "Tout ce que l'on fait avec plaisir est mieux intégré, il n'y a pas de meilleur apprentissage que celui qui est fait par soi-même", ajoute Boris Solinski.

Les parents restent vigilants. Selon l'étude, la grande majorité des parents sont inquiets quant aux dangers d'Internet. Parmi ce qu'ils redoutent le plus ? Les mauvaises rencontres sur le net (81 %) et les contenus dangereux pour les enfants (89 %).

*Squla est une plateforme de jeux éducatifs basés sur le programme scolaire de la maternelle au CM2, pensée pour les enfants et les parents, et conçue par des professionnels de l'éducation et notamment par l'éditeur Nathan. Les parents ont accès à l'intégralité du programme scolaire, pour chaque matière. Ils peuvent suivre les progrès et les résultats de leurs enfants, créer des objectifs pour les encourager à passer plus de temps sur une matière et l'utilisation est sécurisée. Quant aux enfants, ils y retrouvent des quiz, des missions et des jeux pour apprendre en s'amusant, en fonction de leur niveau. 

Lire aussi