Le combat d'une mère pour son fils autiste

Suite à un appel publié sur YouTube, Laura-Julia Fiquet, maman de Johan, 5 ans, a enfin obtenu une Auxiliaire de Vie Scolaire pour son fils autiste. Najat-Vallaud Belkacem a reconnu "un dysfonctionnement".

© Capture d'écran You Tube

Cela fait deux ans que Laura-Julia Fiquet se bat pour que son fils autiste puisse bénéficier d'une Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS), conformément aux lois de 2005 garantissant aux enfants handicapés la possibilité de s'intégrer à l'école, sans discrimination. Pourtant, toutes les écoles n'appliquent pas ces mesures, regrette la jeune maman. Dans une vidéo publiée sur YouTube la semaine dernière, elle dénonce "l'exclusion sociale et l'indifférence du gouvernement". Pour elle, "l'ennemi numéro 1, quand on a un enfant handicapé, n'est pas le handicap en lui-même, mais l'Éducation Nationale". 

Un long combat pour obtenir une AVS. Pour inscrire Johan à l'école, Laura-Julia Fiquet a dû effectuer de longues démarches auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), un an avant la rentrée des classes. Ce dossier permet de faire la demande d'une AVS, indispensable pour accompagner les enfants en situation de handicap. Mais le jour de la rentrée des classes en 2015, Laura-Julia ne trouve aucune personne pour s'occuper de son fils âgé de 5 ans. L'enseignant lui explique que les recrutements ont pris du retard. Sa vie professionnelle est alors mise de côté, et la jeune maman assiste elle-même son enfant, en classe. Trois semaines plus tard, elle est contrainte de ne plus accompagner son garçon et reste à la maison avec lui. Mais elle ne baisse pas les bras, son combat lui permet d'obtenir une AVS un peu plus rapidement que prévu. Seulement, son fils n'est "toléré qu'une heure par jour". Celui-ci a même été exclu d'une sortie de fin d'année en juin dernier. 

La ministre de l'Education reconnaît un dysfonctionnement. Ne souhaitant pas revivre la même chose cette année, Laura-Julia interpelle la ministre de l'Education nationale Najat-Vallaud Belkacem, en l'invitant à accompagner Johan le jour de la rentrée des classes dans son école de Louvigny près de Caen. Celle-ci reconnaît "un dysfonctionnement" sur RTL ce mercredi 31 août. Son appel a permis d'aboutir à sa demande : "une demi-heure après le passage de Najat Vallaud-Belkacem, le rectorat de Caen m'a appelée pour me dire que mon enfant aurait son AVS", s'est réjouie la maman. "Je suis satisfaite pour mon cas mais cela ne va pas régler le problème de milliers d'enfants qui restent sans AVS et devront rentrer chez eux avec leur mère et attendre", a ajouté Laura-Julia qui a créé en 2014 l'Union des Mamans d'Enfants Handicapé (UMEH) afin d'informer les parents d'enfants handicapés sur leurs droits et démarches.

Lire aussi