Cahiers de vacances : sont-ils vraiment indispensables ?

Qui dit été, dit cahiers de vacances. Mais sont-ils utiles? A quelle fréquence les utiliser ? Comment s’occuper autrement ?... Entretien avec Sylvain, instituteur.

© Dmitriy Shironosov

Les grandes vacances viennent de commencer et comme chaque année à cette même période, les cahiers de vacances ont envahi les rayons des grandes surfaces. En 2014, ce sont 4,2 millions d'exemplaires qui ont été vendus, selon l'Institut GFK. Mais est-il vraiment nécessaire d'acheter un cahier de vacances à son enfant ? Nombreux sont les parents qui se posent cette question et qui, dans le doute, finissent par en acheter un quand même. Pour Sylvain, instituteur à Nancy, "il est important que les enfants aient de vraies vacances durant lesquelles ils se reposent et coupent du rythme scolaire. Les cahiers de vacances sont très souvent une source de stress et de conflit, et ce aussi bien pour les parents que pour les enfants. Ils créent une tension inutile au sein de la famille". D'ailleurs, il n'est pas rare que l'enfant ait des difficultés à terminer son cahier de vacances, ce qui fait généralement culpabiliser les parents. "Ils éprouvent un sentiment de gâchis lorsque le cahier n'est pas entièrement rempli. L'enfant sent alors qu'il doit tout faire pour le terminer et se met inutilement la pression." L'idéal serait en fait "de proposer des exercices à l'oral et d'utiliser un manuel scolaire dans lequel les parents choisiraient les exercices en fonction du niveau de l'enfant". Mais encore faut-il faire le bon choix, ce qui n'est pas facile lorsque l'on n'est pas enseignant.

Lorsque la demande vient de l'enfant. Alternant les exercices scolaires et les jeux, et mettant même parfois en scène leurs héros préférés, ces cahiers de vacances ont tout pour attirer l'attention des enfants. Alors comment réagir lorsque ces derniers réclament un cahier de vacances ? Et comment le choisir ? "Il faut être attentif aux métiers des auteurs. Mais surtout, les parents doivent prendre 15 minutes de leur temps chaque jour afin d'accompagner leur enfant pendant qu'il complète son cahier. Et enfin, il faut accepter qu'il ne le termine pas ! En résumé, il s'agit de l'encadrer avec bienveillance et avec l'objectif de le rendre autonome."

Comment l'occuper autrement pendant les vacances ? Pour éviter toute tension, Sylvain conseille de privilégier les expériences culturelles plutôt que les exercices très scolaires. "Les enfants d'aujourd'hui manquent d'expériences concrètes. Pour y pallier, il est primordial de rythmer les journées avec des activités. Les parents peuvent cuisiner, bricoler, jardiner, faire du sport, aller voir une exposition, etc., avec lui." Selon l'approche choisie, chacune de ces activités lui fera travailler la lecture, les mathématiques… "Afin d'automatiser la lecture chez l'enfant, les parents peuvent par exemple lui demander de lire une histoire à son petit frère ou sa petite sœur, de lire la recette lors de la confection d'un gâteau… C'est également important de lui lire et de lui faire lire des histoires. Il est dans ce cas préférable de le laisser choisir ses livres pour lui donner davantage envie de les découvrir. Pour qu'il travaille son écriture, il peut par exemple écrire une carte postale à ses grands-parents. Jouer avec son enfant aux cartes, aux Mille Bornes, à la marchande, etc., est par ailleurs une bonne manière de lui faire faire des maths sans qu'il ne s'en rende compte", assure l'instituteur.

La rentrée approche… Si l'enfant doit impérativement profiter de ses vacances comme il se doit, il faut aussi qu'il se remette dans le bain de l'école avant la rentrée. Ainsi, "15 jours avant la rentrée, les parents peuvent le replonger progressivement dans ses cours et lui remémorer ce qu'il a fait l'année dernière. Il pourra ainsi lire, écrire, faire du calcul mental durant 15 minutes par jour, de préférence le matin. Ce travail quotidien passera ensuite à 20 puis à 30 minutes. Dans tous les cas, il faut s'adapter à l'enfant et surtout ne pas oublier de donner du rythme à l'exercice".

Plus d'informations :

Des stages de remise à niveau en français et en mathématiques sont proposés aux élèves de CM1 et de CM2 dans de nombreuses écoles. Encadrés par des enseignants, ils se déroulent tous les matins durant une semaine au mois de juillet et une semaine au mois d'août.

Lire aussi