A la piscine ou à la mer, les conseils pour éviter les noyades

Les baignades des vacances d'été sont malheureusement propices aux accidents. Pour prévenir les noyades en bord de mer ou dans une piscine, les parents doivent redoubler de vigilance. Conseils.

A la piscine ou à la mer, les conseils pour éviter les noyades
© Dmosreg - 123RF

[Mis à jour du 20/07/2017] La noyade est la deuxième cause de décès accidentel chez les enfants de moins de 4 ans. A la plage ou à la piscine, les enfants qui ne maîtrisent pas encore la nage, sont les plus exposés aux risques de noyades. C'est pourquoi les parents doivent être très vigilants lors des baignades avec leurs enfants. 

Pour éviter les risques de noyades, voici les mesures de précaution à respecter :

  • Surveiller ses enfants en permanence, sans les quitter des yeux, c'est la règle numéro un ! Il est recommandé de toujours rester auprès d'eux lorsqu'ils nagent ou qu'ils jouent au bord de l'eau, même s'ils sont équipés de brassards adaptés. En effet, une inattention de la part des parents serait à l'origine de la plupart des noyades. Rappelons également qu'il suffit de seulement trois minutes pour qu'un enfant se noie, et que l'on compte en moyenne un décès accidentel tous les 4 jours durant les vacances d'été. Si vous êtes en présence d'autres parents, n'hésitez pas à désigner une personne responsable de la surveillance. Dans le cas contraire, chaque adulte pourrait penser à tort qu'une autre personne est en train de vérifier que tout se passe bien. Enfin, même si votre enfant s'amuse dans un petit plan d'eau (baignoire, mare, grosse flaque...), il est indispensable de rester près de lui car un tout-petit peut se noyer dans seulement 20 centimètres d'eau. 
  • Des plages surveillées. Si vous allez à la plage en famille, choisissez des zones de baignades surveillées par des maîtres-nageurs, aptes à intervenir en cas de besoin. Encore une fois, leur surveillance ne doit pas remplacer celle des parents. Leurs indications et leurs recommandations quant à la température de l'eau, à la violence du courant et des vagues sont par ailleurs essentielles et chaque parent est invité à se renseigner sur les conditions météo avant d'envisager une baignade. Pour cela, fiez-vous à la couleur des drapeaux (vert, orange, rouge et noir).
Piddle Jumper ©  Sevylor
  • Des enfants bien équipés. Aux bouées et autres articles flottants (bateaux, matelas...), qui ne protègent pas de la noyade, préférez les brassards avec le marquage CE et la norme NF 1318-1 qui doivent être adaptés à la taille, à l'âge et au poids de l'enfant. Les maillots flotteurs ou bouée type "Puddle Jumper" sont particulièrement recommandés par les pédiatres de l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA). L'avantage : il est difficile pour les petits nageurs de les retirer d'eux-mêmes.
  • Apprendre à votre enfant à nager. Dès l'âge de 6 ans, apprenez-lui à faire quelques brasses et à nager. En le soutenant dans l'eau, en lui apprenant à faire la planche, ou en l'inscrivant à des cours dans une piscine. L'été est l'occasion idéale pour leur donner envie de se jeter à l'eau, en toute sécurité ! Aussi, selon une étude de Santé publique France (juillet 2017), "participer à des séances de natation dès le plus jeune âge réduirait les risques de noyades de 88 % chez les enfants de moins de 4 ans".
  • A la piscine, une sécurité renforcée. Depuis 2003, la loi "sécurité piscine", impose aux propriétaires d'installer quatre dispositifs : des barrières homologuées, des couvertures (flottantes ou bâches à barres), des abris (haut ou bas) et des alarmes de piscine (conformes à la norme NF P90-307-1 : 2009). Ce dispositif de sécurité a permis de diminuer fortement le nombre de noyades chez les jeunes enfants. Pour autant, même avec ces éléments, un vigilance et une surveillance actives des parents ne doivent pas être réduites. S'il s'agit de votre piscine, n'invitez pas trop d'enfants à se baigner en même temps. Enfin, lorsque votre petit se baigne, placez aux abords de la piscine une perche, une bouée et un téléphone portable de manière à réagir rapidement en cas de besoin. Si vous avez une piscine qui n'est pas enterrée dans le sol, pensez à retirer l'échelle après chaque baignade afin d'en condamner l'accès. 
  • Entrer progressivement dans l'eau. Mouillez la nuque, les bras et l'abdomen de vos enfants avant de les laisser se baigner, surtout s'ils ont passé un long moment en plein soleil ou après le repas. En effet, rafraîchir au préalable son corps permet d'éviter une hydrocution qui peut parfois mener au malaise.
  • Lorsque votre enfant sort de l'eau : séchez-le rapidement et sortez-le de l'enceinte de la piscine dès que les brassards sont retirés. "Rien n'est plus tentant pour un enfant que de replonger immédiatement dans l'eau", précisent les professionnels de santé dans "Le guide qui protège les enfants et les nourrissons" de Harmonie Mutuelles.

Les recommandations du ministère de la Santé pour une baignade en toute sécurité :

Lire aussi :