Le Parlement des enfants souhaite interdire les pesticides et créer des "autoroutes pour abeilles"

Le Parlement des enfants, composé de 577 classes d'élèves de CM2 s'est prononcé pour une proposition de loi visant à interdire les pesticides dans les espaces verts publics et à construire des "autoroutes pour abeilles".

© tinna2727

Les enfants représentent l'avenir de la planète ! C'est la raison pour laquelle les actions de sensibilisation des plus jeunes à l'écologie se multiplient. Cette année, le Parlement des enfants, composé de 577 classes de CM2, s'est penché sur des propositions de loi sur le thème des enjeux du changement climatique. Les petits écoliers de l'école élémentaire du Petit-Tour-Georges Gruelles, à Pujols en Lot-et-Garonne, souhaitent interdire "l'utilisation de pesticides et d'herbicides de synthèse dans tous les espaces verts publics" afin de favoriser "la protection et la circulation des insectes pollinisateurs" en créant notamment des "autoroutes pour abeilles" sous forme de prairies fleuries. Ils proposent même la création d'un logo "Zéro pesticide : Autoroutes pour abeilles" et une journée nationale de l'abeille. "Dans notre département, les surfaces agricoles sont toujours intensivement sulfatées et on a constaté ces quatre dernières années un effondrement des populations d'abeilles", précisent les auteurs de la proposition de loi. Même chose du côté des espaces urbains "où les abeilles ne sont pas épargnées", regrettent les enfants.

Trois autres textes ont également retenu l'attention du jury. Ils portaient sur l'approvisionnement des restaurants scolaires au moyen des circuits de production de proximité immédiate", sur "la prise de dispositions conformément aux conclusions prises lors de la COP21 pour limiter le réchauffement climatique", et enfin,  sur "la lutte contre les emballages à usage unique en rendant obligatoire la consigne des bouteilles en vue de leur utilisation". 

Rappelons que le projet de loi sur la biodiversité doit être prochainement examiné par les députés. Il vise à diminuer progressivement les néonicotinoïdes (des pesticides nocifs pour les abeilles), puis à l'interdire totalement. Mais c'est sur la date d'interdiction que les députés peinent à se mettre d'accord. Les idées et arguments du Parlement des enfants, pèseront-ils dans la balance ?...

Lire aussi