Une animatrice illustre le sexisme en maternelle

Des vêtements roses pour les filles, du foot pour les garçons… Le sexisme existe dès l’école maternelle. Camille Prieto, animatrice et blogueuse, raconte son quotidien auprès des enfants en dessins.

© Camille Prieto

Animatrice auprès d'élèves de maternelle depuis six ans, Camille Prieto tient aussi un blog BD intitulé La vie palpitante d'AïkoKaton, animatrice en carton. Elle y partage notamment des dessins de son quotidien avec les tout-petits. Et un sujet lui tient particulièrement à cœur : le sexisme à l'école maternelle. Elle a ainsi dernièrement publié plusieurs dessins repérés par Le Huffington Post. Camille Prieto y relate différentes anecdotes qu'elle a vécues au contact de ses élèves. Et si elle affirme au site d'actualité être arrivée "par hasard" à ce métier, elle assure toutefois être pleinement consciente du "rôle qu'[elle] joue quotidiennement auprès des enfants". Qui plus est lorsqu'il s'agit des préjugés sur les femmes et les hommes qui s'avèrent être présents dès la maternelle. La preuve en images.

 © Camille Prieto
 © Camille Prieto

Ce malheureux constat n'a rien d'étonnant. Une étude avait par exemple fait état en octobre dernier de différents stéréotypes sexistes que contenaient 22 manuels scolaires destinés aux élèves de CP. Si les personnages féminins n'y sont pas suffisamment représentés, il est également apparu que leurs rôles restent cantonnés à la sphère privée (activités familiales, domestiques…). Ces stéréotypes préjudiciables à l'égalité filles-garçons ne devraient toutefois plus être présents dans ces livres à la rentrée 2016/2017. Par ailleurs, un plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école, a été mis en place en 2014 afin de prévenir notamment les comportements sexistes.

Lire aussi