Quel rôle les mères jouent-elles aujourd'hui ?

Dans le cadre de la nouvelle campagne #MerciMaman, P&G dévoile une étude intitulée "Le nouveau visage de la maternité". 59% des femmes estiment que devenir mère est plus complexe aujourd'hui que dans le passé.

© viewstock

Devenir mère chamboule une vie et peu de femmes sont préparées à ces bouleversements. Seules 2 % des jeunes mamans déclarent avoir anticipé ces changements apportés par l'arrivée de bébé selon une étude intitulée "le nouveau visage de la maternité". Cette enquête menée auprès de 14 000 mamans à travers 15 pays est l'occasion pour Procter & Gamble, qui lance sa nouvelle campagne #MerciMaman, de faire le point sur le rôle des mères et les valeurs qu'elles transmettent à leurs enfants. 

Devenir mère aujourd'hui, plus difficile que dans le passé ? Selon l'étude, 59 % des femmes pensent que la maternité est plus complexe aujourd'hui qu'elle ne l'était hier. Pour parvenir à s'occuper au mieux de leurs enfants, 72 % déclarent avoir dû développer une plus grande patience depuis la naissance de bébé, mais aussi leur sens de l'organisation (61 %) et de l'humour (36 %). Par ailleurs, les femmes françaises sont peu nombreuses (37 %) à recevoir une aide extérieure pour les aider au quotidien dans l'éducation de leurs enfants, contrairement aux mères des autres pays, qui sont 54 % à en bénéficier pour élever leurs petits. Mais cette différence s'explique par la différence des aides allouées aux parents. "Les femmes françaises sont plus aidées que les mères allemandes par exemple, tant au niveau des allocations que des modes de garde. Ces dernières auront donc tendance à faire appel à leur entourage pour les soutenir au quotidien, tandis qu'en France, on pense souvent que l'on doit y arriver seule", explique Serge Hefez, psychiatre psychanalyste spécialiste de la famille. Pour autant, 81 % des femmes qui se font aider estiment tout de même rester le pilier de la famille. 

La transmission des valeurs. "On a souvent tendance à croire que les mères transmettent l'émotion à leurs enfants, et le père les valeurs, mais cette idée est fausse", déclare Serge Hefez. Les mamans sont, certes, très proches de leur progéniture : 83 % d'entre elles veulent que leurs enfants ressentent leur présence même s'ils ne sont pas ensemble. Mais elles leur apprennent aussi à vivre en société et pour 37 % des femmes interrogées, le respect des autres est essentiel. 66 % estiment en outre qu'il est plus important de montrer l'exemple que d'être impliqué dans tous les aspects quotidiens de l'éducation des enfants. "On veut tellement apporter ce qu'il y a de meilleur pour son enfant, que l'on développe des qualités nouvelles pour les lui transmettre ensuite", a déclaré Marie-Pierre, la maman du champion Teddy Riner lors de la conférence de presse. "J'ai voulu transmettre à mes enfants des valeurs essentielles telles que le courage, le contrôle de soi, l'envie de se dépasser, mais aussi le respect. Je n'aime pas perdre, et je pense que Teddy a puisé dans cette part de moi", a-t-elle confié. Enfin, la plupart des femmes réalisent qu'en devenant mère, elles apprécient davantage les efforts et les qualités de leur propre maman, comme l'empathie pour 35 % des personnes interrogées, le sens de l'organisation (36 %) et la patience (45 %).

Les mères, comme coach de vie ? Même si s'occuper d'un enfant semble plus difficile aujourd'hui pour la majorité des femmes interrogées, 77 % des mères affirment réussir parfaitement à prendre soin de leurs enfants. Ces dernières ont confiance dans leur rôle de mères. Outre les valeurs, elles transmettent aussi leur force et les guident dans le chemin de la réussite "sans trop les étouffer". Il s'agit avant tout d'un accompagnement dans leur développement personnel. C'est la raison pour laquelle le film Strong de la nouvelle campagne #MerciMaman met en lumière les mères de champions. "L'accompagnement sportif commence ainsi dès les premiers instants de la vie de l'enfant, la mère lui apprend par sa voix, par ses gestes, par sa vitalité, le désir de se développer dans ses potentialités corporelles. Les mères sont elles-mêmes nées pour élever de grands champions en leur transmettant le plaisir de la performance", souligne le psychiatre psychanalyste Serge Hefez.

Voir la vidéo de la campagne #MerciMaman :

Lire aussi