Prix "Non au harcèlement" : les élèves s'expriment en dessins et vidéos

La 5e cérémonie de remise du prix "Non au harcèlement !" permet de récompenser les élèves de 8 à 18 ans, pour la création d'affiches et de vidéos destinées à servir de support de communication au sein de leur établissement scolaire. Découvrez les lauréats 2018.

Prix "Non au harcèlement" : les élèves s'expriment en dessins et vidéos
© Ministère de l'Education nationale

[Mise à jour du 17/05/2018]. Près de 700 000 élèves sont victimes chaque année de harcèlement scolaire. Insultes, brimades, moqueries, mises à l'écart ou violences... sont le quotidien de ces enfants. Pour sensibiliser les élèves et briser la loi du silence, le ministère de l'Education nationale avait lancé en 2011 un concours créatif à travers lequel les écoliers, des classes de CM1 à la terminale, sont invités à proposer des dessins, des affiches et des vidéos, pour s'exprimer librement autour de cette thématique. 

La 5e cérémonie de remise du prix "Non au harcèlement" a eu lieu ce mercredi 16 mai à la Cité de l'architecture et du patrimoine en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. Au total, plus de 36 000 élèves répartis dans 1 300 écoles ont participé à ce projet cette année. Les réalisations serviront ensuite comme support de communication au sein de leur établissement scolaire. "La vigilance de toute la communauté éducative est la clef de l'éradication de ces pratiques intolérables. Les élèves ambassadeurs vont permettre de sensibiliser leurs camarades à la solitude du harcelé et au danger que représentent les harceleurs", a précisé Jean-Michel BlanquerCette année, deux nouveautés sont proposées. Le prix dédié à la lutte contre le harcèlement sexiste et sexuel est cette fois accessible aux élèves dès la classe de cinquième (au lieu de la 4e). "Je veux que notre école soit exemplaire en matière d'égalité entre filles et garçons. Il n'y aura aucune tolérance pour des propos ou des attitudes qui rabaissent et qui humilient", a déclaré le ministre de l'Education nationale. Enfin, un nouveau prix est créé, celui du cyber-harcèlement, afin de répondre aux enjeux des violences actuelles. L'établissement lauréat recevra alors la somme de 2 000 euros pour la mise en oeuvre du projet de prévention. Découvrez quelques-unes des réalisations des élèves, lauréats du prix "Non au harcèlement", dans les catégories affiches et vidéos : 

Dans la catégorie affiche.

Affiche "Ne hurle pas avec la meute", école élémentaire Jean de La Fontaine à Neuilly-sur-Marne. © Prix "Non au harcèlement!"
Affiche "Les maux d'ados", collège Jean Moulin à Sannois, académie de Versailles © Prix "Non au harcèlement!"
Affiche "L'oeil du témoin", lycée français de Madrid, académie de Toulouse © Prix "Non au harcèlement!"

Catégorie meilleure vidéo : 

Le projet "Tous témoins, tous concernés", réalisé par les élèves du collège François Rabelais, a obtenu le prix Non au Harcèlement dans la catégorie vidéo. On y découvre le quotidien d'une fillette moquée par ses camarades, ainsi que les conséquences des insultes (mise à l'écart et isolement, échec scolaire, peur d'aller à l'école). Les élèves témoignent et apportent leur conseils pour dire Non au Harcèlement. "Contre le harcèlement, il y a des solutions", déclare une écolière : en parler  à un adulte, réagir, apprendre aux élèves à ne pas harceler, aider la victime et appeler le 3020.

Prix spécial "Harcèlement sexiste et sexuel"

Pour la première fois cette année, le prix harcèlement sexiste et sexuel est décerné à des élèves de 5e, 4e et 3e. Une mise en scène chantée et dansée, accompagnée par des témoignages d'élèves nous permettent de "nous questionner sur les conditions de vie des jeunes filles dans l'école, mais également en société, et sur la place des témoins de ces actes sexistes subis par les filles au sein des établissements, les contraignant à se taire, à baisser la tête, voire à changer de tenue". 

Prix spécial "Cyber-harcèlement"

A travers ce court-métrage, les élèves du collège Daisy Georges Martin à Irigny se sont engagés sur la thématique du cyber-harcèlement. Intitulée "#Ilssontbienréels", cette vidéo désigne les harceleurs comme des monstres, bien différents de ceux cachés sous le lit. La collégienne, qui se fait harcelée sur les réseaux sociaux et via son smartphone, doit les affronter au quotidien, à l'école et chez elle.

La vidéo "Coup de cœur des professionnels de la communication"

Réalisée par les élèves des collèges Jean Rostand et Jean Jaurès, cette vidéo interroge sur les conséquences du harcèlement, du cyber-harcèlement et de la responsabilité de chacun. Qu'est-il arrivé à la jeune fille ? Qu'est-ce qui aurait pu être fait pour éviter une telle situation ?...

Retrouvez toutes les réalisations sur le site : www.nonauharcelement.education.gouv.fr

Plus d'infos sur : www.education.gouv.fr

Numéro vert Non au Harcèlement : 3020

Numéro vert Net Ecoute : 0800 200 000

Lire aussi