Les élèves disent Non au harcèlement

Depuis 2013, les élèves de 8 à 18 ans sont invités à participer au concours "Non au harcèlement" en créant des affiches ou des vidéos. La remise des prix a lieu ce lundi 9 mai. Découvrez les meilleurs réalisations.

© Ministère de l'Education nationale

Près de 700 000 élèves sont victimes chaque année de harcèlement scolaire. Insultes, briamades, moqueries, mises à l'écart ou violences... sont le quotidien de ces enfants. Pour sensibiliser les élèves et briser la loi du silence, la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem avait présenté en octobre dernier de nouvelles mesures, parmi lesquelles la mise en place d'une journée nationale (le 5 novembre) et d'un numéro vert (le 30 20) ainsi que le lancement d'un site internet et d'un clip de sensibilisation réalisé par Mélissa Theuriau pour dire "Non au harcèlement". 

Le prix "Non au harcèlement". Depuis 2013, ce prix permet aux élèves de 8 à 18 ans de s'exprimer sur le harcèlement scolaire en créant, chaque année, des affiches ou des vidéos qui servent ensuite de support de communication au sein de leur établissement scolaire. Ces vidéos et affiches sont par exemple diffusées lors de sessions de sensibilisation ou de formation. "L'engagement des élèves est important, car leur implication est primordiale pour faire reculer le harcèlement", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem lors de la remise des prix de cette troisième édition, qui récompense les meilleures réalisations ce lundi 9 mai. "Si les professionnels doivent, bien sûr, garantir la sécurité des élèves et s'assurer que chacun évolue dans un milieu serein, propice aux apprentissages, les enfants et les adolescents peuvent également jouer un rôle important, en apprenant à reconnaître le harcèlement, à se positionner aux côtés de l'élève victime, à alerter les adultes. Il est donc primordial de leur donner l'opportunité de participer à cette prise de conscience", a-t-elle ajouté. 

Les lauréats du prix "Non au Harcèlement". Au total, près de 19 000 enfants et adolescents de 600 établissements répartis en quatre tranches d'âges (primaire, 6e/5e, 4e/3e, lycée) ont participé à ce projet avec plus de 1 200 créations. 10 lauréat ont reçu la somme de 2000 euros et pourront être aidés dans la mise en oeuvre de leur projet. En 2016, "un prix spécial harcèlement sexiste et sexuel, en partenariat avec le ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes a été créé, à destination des élèves de 4e/3e et de lycée", a précisé le ministère.

Prix spécial harcèlement sexiste et sexuel. Affiche "Agissons contre le harcèlement sexiste", réalisée par le lycée professionnel Casteret à Saint-Gaudens. © Ministère de l'Education nationale

Découvrez les autres affiches récompensées cette année :

"Ne tenir qu'à un fil". Affiche réalisée par une classe de CM1 de l'école élémentaire de Gries à Gries. © Ministère de l'Education nationale
"Rien entendu, rien vu, rien dit", affiche réalisée par les classes de 6ème-5ème du collège Frédéric Mistral à Saint-Maurice L'Exil. © Ministère de l'Education nationale
"Harcèlement au lycée", affiche réalisée par le lycée Charles et Adrien Dupuy au Puy-en-Velay. © Ministère de l'Education nationale
"Ca l'affiche mal", affiche contre le cyber harcèlement réalisée par le collège Max-Rouquette  à Saint-André de Sangonis. © Ministère de l'Education nationale

Lire aussi