Réforme du collège : les Français restent critiques

Selon un sondage, la majorité des Français restent opposés à la réforme de Najat Vallaud-Belkacem, estimant que les collégiens ne sont pas correctement formés et qu'elle ne permet pas de réduire les inégalités sociales.

© Anna Yakimova

La réforme du collège, qui s'appliquera à la rentrée 2016, est destinée à rétablir davantage de mixité au sein des établissements scolaires et à améliorer le niveau des élèves. Mais elle ne fait toujours pas l'unanimité. Selon un sondage Ifop pour la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques, la majorité des personnes interrogées dresse un état critique de la réforme proposée par Najat Vallaud-Belkacem, estimant qu'elle est inefficace dans la formation des collégiens, et qu'elle ne permet pas non plus de réduire les inégalités sociales.

La formation des élèves au collège. Selon les matières, les Français sont partagés sur la capacité du collège à former correctement les élèves. Globalement, 57 % des personnes interrogées estiment que les collégiens ont un bon niveau en mathématiques, tandis qu'elles sont 60 % à penser que les étudiants ont des lacunes en langues vivantes mais aussi en français (66 %) et en langues anciennes (70 %). Mais pour chacune de ces matières, les parents dont les enfants sont scolarisés au collège sont le plus satisfaits, comparativement aux autres parents (enfants non scolarisés, à l'école, au lycée). Par ailleurs, 56 % des parents pensent que la réforme du collège ne permettra pas d'améliorer le niveau des élèves.

Une réforme d'ampleur, nécessaire pour réduire les inégalités. L'étude internationale PISA avait révélé que "la France se singularise comme le plus inégalitaire des pays de l'OCDE : la performance scolaire y est plus fortement marquée par le niveau socioéconomique et culturel des familles", avait rappelé le ministère de l'Education nationale. Réduire les inégalités sociales au sein des classes fait donc partie d'un des principaux objectifs du gouvernement. Pour autant, la réforme du collège ne semble pas suffisante pour y parvenir selon 71 % des Français. 75 % des personnes interrogées estiment en effet qu'une réforme d'ampleur serait nécessaire. Pour 51 % d'entre eux, il faudrait suspendre la réforme et laisser place à un débat national sur le terrain, tandis que 22 % la jugent plutôt bonne, mais souhaiteraient qu'elle soit mieux expliquée.

Quelles sont les mesures de la réforme du collège approuvées par les Français ? Parmi les grandes mesures de la réforme du collège, la majorité des personnes interrogées (77 %) est favorable au remplacement d'une heure d'enseignement hebdomadaire en classe entière par du soutien dit "personnalisé". 60 % sont également pour la mise en place des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) sur 20 % du temps scolaire. En revanche, les autres mesures ne font pas l'unanimité : 84 % des Français sont contre la suppression de 35 % des classes bilangues, 79% contre celle des classes européennes, et 59 % regrettent la nette diminution de l'enseignement du latin et du grec.

Lire aussi