Grâce aux dons des internautes, Matéo va mieux

Atteint d'une leucémie grave, Matéo (16 ans) et sa maman avaient lancé un appel aux dons pour financer un traitement de 172 000 euros, uniquement pratiqué aux Etats-Unis.

© Le petit mateo

Vous souvenez-vous de Matéo, ce jeune garçon de 16 ans qui avait ému toute la France en décembre dernier ? Atteint d'une leucémie agressive, les médecins français n'avaient que peu d'espoir quant à sa guérison. Une seule solution était éventuellement possible : tenter un "traitement de la dernière chance", encore en phase d'essai, et uniquement pratiqué à Seattle. Son prix : 172 000 euros. Pour sauver son fils, Evelyne, la jeune maman, avait alors lancé un appel aux dons à la radio, largement relayé par les médias et les réseaux sociaux. Résultat : les internautes s'étaient massivement mobilisés et la somme nécessaire pour financer ce traitement avait été récoltée en à peine trois jours. 

Grâce aux dons des internautes, Matéo a pu bénéficié de soins. Matéo et sa famille ont pris l'avion pour Seattle en janvier 2016 afin de soigner le jeune adolescent. Les médecins ont alors prélevé les cellules de l'enfant pour les modifier génétiquement et les réinjecter ensuite pour détruire les autres cellules malades. "Les médecins sont arrivés dans la chambre et nous ont dit : Il n'y a plus de cellules cancéreuses dans le foie, dans les reins, dans les os. Matéo est en rémission complète... C'est la fin d'un cauchemar. Trois ans de douleur ont disparu en un coup de baguette magique. C'est incroyable comme traitement", a déclaré la mère du petit garçon, qui ne réalise pas encore ce qui lui arrive. "J'ai encore du mal à y croire. Je suis très content mais j'attends de rentrer chez moi pour vraiment réaliser", confie-t-il depuis son lit d'hôpital. Matéo doit encore y rester quelques jours afin de renforcer ses défenses immunitaires, avant de repartir pour Saint-Pierre-de-Chartreuse courant avril. "Les cellules guerrières ont terminé la guerre. Et la leucémie a disparue... Vive la vie !" ont publié ses proches sur son blog. Même s'il faut rester prudent, une chose est sure : Matéo n'aurait pu bénéficier de ces traitements sans la mobilisation de chacun. "C'est aussi un espoir pour beaucoup d'autres enfants malades", a déclaré la maman. 

Lire aussi