Attentats : comment en parler aux enfants ?

Nice vient d'être frappée par un acte terroriste. Comment parler de cet événement dramatique, de l'horreur qui surgit à l'heure des festivités du 14 juillet, à son enfant ? Avec quels mots ? Voici quelques conseils.

© Ella

Un feu d'artifice sur la Promenade des Anglais. Et l'indicible se produit. Un camion fonce sur la foule sur plus de deux kilomètres. Le bilan provisoire fait état de 10 enfants et adolescents parmi les 84 victimes de cet attentat monstrueux. La France est en état d'urgence, les questions se bousculent dans la tête des adultes, mais également dans celle des enfants. Il est ainsi essentiel de leur apporter des réponses en les adaptant toutefois à leur âge. Dans tous les cas, gardez-vous d'exprimer vos ressentis extrêmes.

Si votre enfant a moins de 6 ans, il est préférable de ne pas lui montrer d'images et de lui expliquer que ce qui s'est passé est très grave mais que vous êtes là, ainsi que les autres adultes, pour le protéger. L'idée est donc avant tout de le rassurer. 

Si votre enfant a plus de 6 ans, il va très certainement vous questionner. Il est alors essentiel de lui apporter des réponses factuelles. Mais aussi d'aborder la notion de tolérance en lui expliquant par exemple que quelqu'un peut penser différemment de lui mais qu'il doit toujours le respecter. Vous pouvez également lui expliquer qu'il ne faut jamais être sous l'emprise de quelqu'un ou d'un groupe et que si c'est le cas, il doit en parler.

Quant aux ados, qui peuvent être confronté, via les écrans et les réseaux sociaux, à des propos violents et à des images angoissantes, il est également indispensable de maintenir avec eux une discussion afin de les aider à surmonter ces événements et les soutenir.

Des réactions diverses selon les enfants. Il est important de noter que les enfants ne réagissent pas tous de la même façon face à un drame. Il se peut qu'un enfant s'exprime très peu à ce sujet, aidez-le alors à extérioriser ce qu'il a vu, entendu, compris… Par ailleurs, les jeunes enfants vont généralement avoir besoin de davantage de câlins tandis que les plus grands présenteront des signes d'angoisse au moment de la séparation. Enfin, certains peuvent être plus touchés que d'autres et présenter un désintérêt, ne plus avoir envie de jouer, être en retrait… Si le fait d'en discuter avec eux et de les rassurer ne suffit pas, il ne faut pas hésiter à aller voir un médecin, conseille l'Association française de pédiatrie ambulatoire. Sachez également que les enfants sont particulièrement sensibles aux émotions de leurs parents. Ainsi, si vous êtes très touché par cet événement et que l'enfant le ressent, il risquera d'être davantage anxieux. Aussi, essayez de dissimuler au maximum vos émotions même s'il est certain que cacher son effroi face à un tel événement est difficile.

Voici quelques mots qui peuvent vous donner des clés pour expliquer simplement ce qu'il s'est passé.

  • Qu'est-ce qu'un terroriste ?

Un terroriste va utiliser la violence pour essayer d'imposer ses idées. Il va effrayer les gens en faisant des attentats, des prises d'otages…

  • Pourquoi ont-ils fait cela ?

Les terroristes islamistes prétendent défendre leur religion, l'islam, mais ils en ont une vision très particulière. D'ailleurs, la majorité des musulmans ne sont pas d'accord avec eux et vivent leur religion en respectant les autres.

  • Pourquoi ont-ils tué des innocents ?

Ils ont tué des personnes dans des bars, un restaurant, une salle de concert, près d'un stade de foot, etc., parce que selon eux, il ne faut pas écouter de la musique, faire la fête… En tuant des innocents, ils veulent faire peur à tout le monde et montrer que n'importe qui peut être touché.

  • J'ai peur qu'ils te tuent…

Les terroristes peuvent agir n'importe où mais les policiers sont là pour nous protéger et nous surveiller. Ils n'y arrivent pas toujours mais ils font le maximum, ne t'inquiète pas.

  • J'ai peur... Est-ce normal ?

La peur est un sentiment tout à fait normal face à ce genre d'événement. Il ne faut pas se laisser intimider mais tu as le droit de pleurer, d'être angoissé... Dans tous les cas, partage tes sentiments.

  • Peuvent-ils venir dans mon école ?

Les inconnus ne peuvent normalement pas rentrer dans ton école. L'entrée est surveillée par les instituteurs et il y a aussi des barrières devant ton bâtiment pour vous protéger, toi et tes copains.

  • Est-ce que ça va continuer ?

Il peut y avoir d'autres attaques dans les prochains jours. C'est pour cela qu'il y a plus de policiers et de soldats dans les rues. Ils sont là pour nous protéger et arrêter d'éventuels autres terroristes.

  • Est-ce la 3e guerre mondiale ?

C'est une guerre contre le terrorisme que sont en train de mener beaucoup de pays dans le monde. Mais nous ne sommes pas en guerre contre un autre pays comme cela était le cas pour la 1ère et la 2e guerre mondiale.

Lire aussi