Ecrans : des conseils plus adaptés pour les enfants

Les enfants utilisent de plus en plus les nouvelles technologies. Dans un rapport, l'Académie américaine de pédiatrie, s'adapte à ce mode de consommation en publiant ses recommandations pour 2016.

Ecrans : des conseils plus adaptés pour les enfants
© Tatyana Gladskih

Avec les nouvelles applications ludiques et pédagogiques, spécialement conçues pour les enfants, les jeux vidéo et les nouveaux supports de communication, les enfants sont nombreux à utiliser les smartphones et tablettes tactiles, et de plus en plus jeunes. Depuis 2011 selon l'Académie américaine de pédiatrie (AAP), "plus de 30 % des enfants américains jouent sur un appareil mobile, alors même qu'ils portent encore des couches, et près de 75 % des 13-17 ans ont un smartphone (24 % d'entre eux admettant l'utiliser constamment)". En 2011, l'AAP avait d'ailleurs préconisé de ne pas dépasser plus de 2 h de temps d'écrans par jour pour les plus de 2 ans et déconseillait cet usage aux plus petits et aux bébés. Plus récemment, des professionnels de la petite enfance avaient même alerté sur l'effet néfaste des tablettes chez les jeunes enfants.

La nouvelle position de l'Académie américaine de pédiatrie. Suite à ses précédentes recommandations, l'Académie américaine de pédiatrie se rend à l'évidence, contrainte de s'adapter à ces nouveaux modes de consommation chez les petits. "Dans un monde où le temps passé devant un écran devient juste du temps, nos politiques doivent évoluer ou deviennent obsolètes", précise l'AAP qui publie un rapport avec de nouvelles recommandations, plus adaptées. En voici quelques unes, en attendant celles communiquées en 2016.

- Fixez des règles et des limites si vous souhaitez laisser vos enfants jouer sur écrans, comme pour toutes activités

- Donnez le bon exemple en limitant vous-mêmes, en tant que parents, le temps d'utilisation de votre smartphone ou de votre tablette. 

- Privilégiez également l'échange avec l'enfant : au lieu de visionner une vidéo de manière passive, encouragez les applications permettant de discuter à distance avec une autre personne. Pour l'Académie américaine de pédiatrie, l'interaction sociale, la participation et l'implication sont essentiels pour aider les enfants à apprendre. 

- L'AAP rappelle par ailleurs que la qualité du support ou du média utilisé prime sur la quantité du temps passé devant l'écran. 

- Créez des zones vierges à la maison. Par exemple, refusez les appareils technologiques dans la cuisine afin de préserver les moments en famille lors des repas, ou dans la chambre des enfants, pour respecter le sommeil des tout-petits

- Quant aux réseaux sociaux très appréciés des ados, l'Académie américaine de pédiatrie estime qu'ils contribuent à leur identité, à leur sociabilité et à leur développement. Aux parents toutefois d'apprendre à en comprendre le fonctionnement et à garder un oeil sur la vie virtuelle de leurs enfants. "La vie digitale commence jeune, tout comme la surveillance parentale doit l'être", conclut le rapport. 

Lire aussi