Mon enfant a peur du noir : 5 conseils pour le rassurer

La peur de l'obscurité est fréquente chez les enfants qui s'imaginent être en présence de monstres et de loups cachés sous le lit. Pour les rassurer et les aider à trouver le sommeil, voici quelques conseils.

© © Sergey Nivens

[Mise à jour du 4/11/2016]. C'est généralement entre 2 et 5 ans que les premières peurs apparaissent chez l'enfant. Et quand vient la nuit, au moment du coucher, votre tout-petit se met à paniquer, imaginant des monstres dans sa chambre, cachés sous le lit et prêts à surgir dès qu'il aura les yeux fermés. Pire encore : des loups dorment dans le placard, et risquent de se réveiller lorsque vous aurez quitté la pièce. Impossible donc pour votre enfant de dormir tant qu'il ne se sentira pas en sécurité. D'autant que ces craintes, tout à fait normales "ne disparaîtront pas du jour au lendemain, mais très progressivement au fil des mois", explique le professeur Marcel Rufo dans son livre "Elever son enfant", dans l'édition Hachette 2015. Alors, pour l'aider à trouver le sommeil, voici 5 moyens de le rassurer.

Eviter l'obscurité totale

Les enfants ont peur du noir, alors ne les plongez pas dans l'obscurité ! "Des dispositions simples l'aideront à surmonter la peur du noir : une veilleuse, la porte entrouverte sur le couloir allumé et un bon ours douillet et protecteur suffisent en général", conseille Marcel Rufo.

L'inciter à confier ses craintes

Soyez à l'écoute et demandez-lui de mettre des mots sur ce qui lui fait peur. Il verra ainsi que vous le prenez au sérieux et lorsqu'il vous racontera que les sorcières se cachent dans l'armoire, vous pourrez à votre tour, lui prouver qu'elles n'y sont pas. Commencez par vérifier dans sa chambre tous les endroits qui pourraient abriter selon lui monstres, bêtes féroces et sorciers. Ouvrez le placard, regardez sous le lit en lui disant "Tu vois, il n'y a rien !" Mais il est indispensable d'accompagner cette démarche par une explication : "les sorciers et les monstres n'existent que dans les livres, les tigres ne vivent que dans la jungle et toi, tu es en sécurité dans ta chambre". Dans son livre, Marcel Rufo conseille aussi de l'aider à apprivoiser ce qui l'entoure : "Vous pouvez lui apprendre à regarder la nuit, à reconnaître ce qui l'entoure et l'emmener main dans la main faire une promenade nocturne à travers la maison, si besoin avec une lampe de poche".

Rester disponible, en cas de besoin

Après l'avoir quelque peu rassuré et calmé, votre enfant a besoin de savoir que papa ou maman seront juste à côté dans le salon. Une manière pour lui de se sentir protégé lorsqu'il commencera à fermer les yeux et de sentir votre présence, au cas où. 

Lui donner confiance en lui

Votre petit garçon a peur du noir ? Pourtant, c'est un grand et il est bien plus fort que les loups ! D'ailleurs, il le dit lui-même parfois : il est aussi musclé que ses héros préférés. Iron Man, Spider Man ou encore Batman n'auraient peur de rien, eux ! Faites-lui aussi prendre conscience qu'en temps normal, il est très courageux, bien plus que vous lorsque vous aviez son âge puisque vous aviez peur de faire du vélo et de tomber, tandis que lui, parvient à en faire à deux roues et à prendre des bosses ! En d'autres termes, vous êtes fière de lui. Lui redonner confiance en lui, c'est aussi une manière de le rassurer.

Lui lire une histoire positive avant de dormir

Les enfants adorent qu'on leur lise des histoires avant de dormir. Mais pas question de lui raconter des histoires de monstres et de sorcières, à moins qu'il s'agisse d'un livre dans lequel l'enfant parvient à vaincre ses peurs. Autrement, choisissez un conte plutôt joyeux et positif afin de porter son attention sur autre chose. Vous pouvez également lui laisser une petite musique avant de lui dire bonne nuit...

Lire aussi