Cicatrices de varicelle : comment les éviter ?

Cette maladie infantile bénigne est plutôt dérangeante pour l'enfant, qui souffre de démangeaisons. Comment l'apaiser et surtout éviter les risques de cicatrices et d'infections ? Voici quelques conseils.

© Jaren Wicklund

La varicelle touche 90% des moins de 15 ans, principalement les enfants âgés de 2 à 10 ans. Le virus étant transmis par la toux, l'éternuement ou la salive, il suffit que votre enfant soit en contact avec un autre petit camarade ayant la varicelle pour qu'il l'ait à son tour. Il sera alors contagieux environ deux jours avant l'apparition des premiers boutons, jusqu'à une à deux semaines en moyenne après l'éruption cutanée. Il n'y a pas de raison de paniquer pour autant, cette maladie infantile est plutôt bénigne, mais les démangeaisons parfois insupportables pour les tout-petits. Et elle peuvent entraîner des cicatrices, voire des infections s'il se gratte trop. Il est donc indispensable de prévenir les complications, et cela passe notamment par une bonne hygiène ou des traitements qui pourront l'apaiser, et donc éviter qu'il ne se démange. 

Quel traitement pour soulager l'enfant de ses démangeaisons ? Des traitements existent pour apaiser son envie de se gratter.  Une fois que votre médecin aura diagnostiqué la varicelle, celui-ci pourra vous orienter vers un traitement antihistaminique adapté afin de diminuer les démangeaisons.

Quelques règles d'hygiène efficaces. Bains et douches à l'eau tiède ont un effet appaisant contre les démangeaisons. Baignez votre enfant en ajoutant éventuellement un peu de savon désinfectant (type Septivon®) dans le bain. En revanche, évitez l'eau chaude qui favoriserait les infections. Pour le sécher, allez-y délicatement afin de ne pas arracher ses croûtes, ce qui augmenterait alors le risque de cicatrices. 

Veillez enfin à ce que votre enfant ait les ongles courts et qu'il se lave régulièrement les mains, car c'est en se grattant avec des ongles sales qu'il risque une surinfection des vésicules et l'apparition de cicatrices. 

A éviter : les vêtements serrés qui collent à la peau de votre enfant et augmentent son envie de se gratter. Il est en effet préférable de lui faire porter des chemises et des pantalons larges en coton. 

En cas de fièvre, seul le paracétamol est recommandé. Ne donnez surtout pas d'aspirine en raison de l'apparition d'un risque de complication (le syndrome de Reye), ni d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l'ibuprofène) car il pourrait également favoriser les complications.

Le talc, une idée reçue ! Exit les remèdes de grands-mères selon lequel le talc serait efficace en cas de varicelle pour sécher les boutons et soigner l'enfant. Au contraire, le talc favorise la macération des boutons et augmente alors le risque infectieux. On évite aussi les crèmes, les pomades et les gels. 

De manière générale, en cas de fièvre ou de surinfection, consultez votre médecin, qui vous conseillera vers le traitement le plus adapté pour votre enfant, en fonction de son état. 

Lire aussi

En video : le virus de la varicelle