Changement d’heure : quelles sont les conséquences sur le sommeil des enfants ?

Comme chaque année, le changement d’heure perturbe notre sommeil, surtout celui des enfants. Comment les aider à se remettre dans le rythme ? On fait le point avec Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialisée dans les troubles du sommeil.

© olly

Le passage à l'heure d'été signifie une heure de sommeil en moins. Si ce changement a un impact sur le rythme des adultes, il est d’autant plus important chez les bébés et les enfants. "Comme il fait jour plus tard, les petits captent davantage la lumière le soir. C’est cela qui provoque des problèmes d’endormissement", assure la psychiatre Sylvie Royant-Parola spécialisée dans les troubles du sommeil. Alors que les adultes voient des répercutions sur leur capacité de travail, "les enfants ont plutôt du mal à se lever et sont un peu grognons. Leur appétit est également modifié. Ils n’ont en effet généralement pas faim le matin et ont tendance à vouloir grignoter dans la journée". Même si la transition est difficile, la psychiatre rassure toutefois en affirmant que "cela ne dure que cinq jours".

Anticiper le changement d’heure. Si le changement d’heure intervient durant les vacances, il n’y aura pas particulièrement de problèmes de récupération pour les enfants. Mais cette année, ce sera plus difficile pour eux car le passage à l'heure d'été aura lieu en pleine période scolaire. Pour les aider à se remettre dans le rythme, il y a plusieurs modifications à faire dans leurs habitudes. Cette période sera ainsi moins pénible pour eux mais aussi pour vous ! "Les parents peuvent coucher et lever les petits plus tôt. Les mettre tout de suite à la nouvelle heure est un moyen efficace pour qu’ils passent en douceur cette période. C’est également essentiel de les accompagner au lit avec un rituel du coucher. Cela est vrai dans la vie de tous les jours mais encore plus à ce moment-là. Il est préférable d’anticiper trois ou quatre jours avant le passage à l’heure d’été ou d’hiver. Il faut aussi être vigilant à ne pas pousser les activités le soir."

Et s’il était supprimé ? Le passage à l’heure d’été est apparu en 1975 suite au choc pétrolier. Les Français modifient ainsi leur montre deux fois par an depuis 40 ans. L’objectif était en fait de réduire la consommation d’énergie en calant les heures d’ensoleillement avec les heures d’activité, limitant ainsi l’utilisation de la lumière artificielle. La ministre de l’Ecologie souhaite pourtant revenir sur cette décision. 58% des Français doutent en effet de l’intérêt du changement d'heure. Ségolène Royal a ainsi lancé en 2015 une étude sur l'impact économique et énergétique du passage à l’heure d’été. Pour le Dr Royant-Parola, "ça serait très bien de ne pas avoir de changement d’heure. Même si les conséquences pour les enfants et les adultes ne durent pas longtemps, cela perturbe le rythme du sommeil qui est déjà difficile à instaurer, en particulier chez les petits".

Lire aussi