Harcèlement à l'école : comment réagir ? Que faire en cas de harcèlement à l'école ?

En cas de harcèlement sur un enfant à l'école, les parents doivent savoir qu'ils ne sont pas seuls dans leurs démarches. 
"Si votre enfant est victime de harcèlement, il est préférable d'inscrire ces démarches dans un cadre médical en consultant un professionnel de santé qui, en relation avec le médecin scolaire, examinera l'enfant et déterminera son état physique et psychologique", recommande Hélène Romano, psychologue. L'enfant pourra alors bénéficier de soins et surtout d'une aide médico-scolaire qui l'autorisera à ne plus fréquenter l'école pendant une période, tout comme un adulte malade qui ferait un arrêt de travail. En effet, si l'enfant souffre trop physiquement ou psychologiquement, le médecin pourra alors établir un constat qui lui permettra de bénéficier d'un Projet d'Accueil Individualisé (PAI). C'est pourquoi il est important de passer par un professionnel de santé. 
il est préférable de consulter un médecin avant de s'adresser directement aux
Il est préférable de consulter un médecin avant de s'adresser directement aux responsables de l'établissement. © Ilike
A la suite de ce constat, médecins et parents font le point ensemble avec la direction de l'établissement. Si les parents souhaitent aller plus loin, en fonction de la situation, ils peuvent saisir des conseillers au niveau académique ou des médiateurs au niveau régional qui pourront alors intervenir dans l'établissement scolaire de l'enfant. 
Ce relais est donc important, d'autant que certaines écoles peuvent parfois réagir avec déni face à des cas de harcèlements, qui représentent un échec pour leur établissement. Ce fut d'ailleurs le cas d'un élève d'une école privée des Herbiers, en Vendée, qui a récemment été renvoyé alors qu'il était lui-même harcelé par ses camarades !

Faut-il ou non les changer de classe ? 
Si l'enfant demande à changer de classe ou d'école, oui. Il peut parfois s'agir du bien de l'enfant, d'une manière de le protéger (dans certains cas). En revanche, s'il fait cette demande et qu'on le lui refuse en l'obligeant à retourner à l'école, ce sera pour lui d'autant plus difficile. Selon les démarches effectuées, les parents peuvent aussi être aidés pour le changement d'établissement. L'enfant peut alors être prioritaire pour être affecté où il le souhaite.

Mon enfant est victime de harcèlement, qui contacter ?
Le site internet www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr permet d'apporter de nombreuses informations pour les parents, les enfants et les professionnels de santé. 
Un numéro vert Non au Harcèlement : le 3020 a été mis en place afin de soutenir les victimes ou les parents d'enfants harcelés.Gratuit et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18 (sauf les jours fériés), il permet d'apporter des conseils et une véritable prise en charge en cas de harcèlement. 

Sommaire