Harcèlement à l'école : comment réagir ? Quels signes doivent alerter les parents ?

Généralement, un enfant harcelé vit un véritable mal-être : il est irritable, fatigué, n'a plus trop d'appétit et se renferme sur lui-même. Mais à cet âge, il peut se sentir mal pour de nombreuses raisons ! Il n'y a pas réellement de signes spécifiques qui pourraient mettre la puce à l'oreille. Certains parents confient parfois : "j'ai bien vu qu'il était mal depuis quelques temps, mais je mettais cela sur le compte de l'adolescence !".

Comment se rendre compte alors que son enfant est victime de harcèlement ? Selon Hélène Romano, psychologue, deux points peuvent alerter les adultes. 

L'isolement : "l'enfant ne veut plus aller à l'école et reste seul dans son coin. Il n'est pas invité aux anniversaires de ses petits camarades, et n'a les coordonnées de personne. D'ailleurs, s'il manque un cours et qu'il souhaite le rattraper, il ne saura pas qui contacter", explique la psychologue. 

Sa crainte de retourner à l'école peut se transformer par des angoisses, des maux de ventre ou des nausées. Certains développeront même des stratégies afin de ne pas se retrouver seul sur le trajet, en demandant à leur parent de les accompagner exceptionnellement et de venir les chercher à la sortie. Ils éviteront également le car scolaire et le midi, tenteront de manger le plus rapidement possible à la cantine pour mieux s'isoler, etc.

l'isolement ou l'attaque sur le matériel scolaire font partie des signes qui
L'isolement ou l'attaque sur le matériel scolaire font partie des signes qui doivent alerter les parents. © stefanolunardi

L'attaque sur le matériel : voici un autre élément qui peut alerter les parents sur le fait que leur enfant peut être victime de harcèlement à l'école. "S'il demande régulièrement une nouvelle trousse, qu'il perd son cahier de correspondance ou qu'il tombe régulièrement dans une flaque d'eau, s'il perd son manteau et que ses vêtements sont régulièrement tâchés d'encre ou troués... Il peut s'agir d'un enfant très maladroit, mais aussi d'un enfant victime de harcèlement". 


Dans une telle situation, n'hésitez pas à composer le 3020, un numéro vert pour dire Non au Harcèlement.

Sommaire