Césarienne

Ce qu'il faut savoir sur la césarienne

Aujourd'hui, près d'une naissance sur quatre se déroule par césarienne. Ce mode d'accouchement est loin d'être une exception ! Voici les principales informations à retenir sur la césarienne.

La césarienne peut être programmée... ou décidée à la dernière minute

La césarienne peut être décidée pour des raisons assez différentes. Elle peut par exemple être une césarienne programmée pour des raisons médicales, notamment en cas de grossesse difficile ou gémellaire. Mais elle peut aussi être programmée, et cela de plus en plus, pour des raisons de confort de la part de la maman qui refuse de souffrir ou qui souhaite décider de la date de son accouchement. Dans certains cas enfin, elle peut être décidée en dernière minute par l'équipe médicale si l'accouchement par voie basse ne se déroule pas comme prévu, ou pour éviter les complications.

La césarienne demande une récupération plus longue

La césarienne, soulignons-le, est une opération chirurgicale avant tout ! Elle laisse une cicatrice et implique un temps de récupération plus long par rapport à un accouchement classique. En moyenne, les femmes qui ont subi une césarienne restent environ 7 jours à l'hôpital. Mais rassurez-vous : la douleur post-opératoire n'est pas forcément plus importante que celle ressentie après un accouchement par voie basse. Enfin, sachez que la césarienne ne dispense pas de faire la rééducation du périnée.

La césarienne ne détermine pas les conditions des accouchements suivants

Ce n'est pas parce que vous avez eu une césarienne pour votre bébé que vous en aurez une aussi pour les suivants. Accoucher par voie basse reste possible, même après une césarienne. À l'inverse, il est également possible de pratiquer plusieurs césariennes de suite sans risques. À condition, bien sûr, que les suites de couches se soient bien passées, et que l'utérus soit toujours en bon état.

Actualités

Dossiers