Apprendre le langage à mon enfant Les réponses d'une orthophoniste suite

il faut garder en tête que le langage est naturel.
Il faut garder en tête que le langage est naturel. ©  Serhiy Kobyakov - Fotolia.com

Est-il conseillé de le reprendre quand il ne prononce pas bien un mot ? Et d'utiliser des mots infantiles du type "faire dodo" à la place "d'aller dormir" ?

A vouloir trop "reprendre" son enfant quand il prononce mal les mots, on peut le mener à un blocage mais aussi à un sentiment d'échec où seule la forme est importante. Parler est avant tout un acte de communication où l'on transmet des informations. Si l'enfant est trop souvent repris, il jugera que l'intérêt de sa prise de parole est dévalorisé au seul profit d'une bonne prononciation. 
Concernant l'utilisation des mots, je conseille aux parents d'adapter leur langage en fonction de l'âge de leur enfant. Il faut pouvoir lui proposer des modèles simples qu'il sera en mesure de comprendre. Pour cela, il faut ralentir son débit, se mettre à sa hauteur et simplifier au maximum ses propos pour favoriser sa compréhension. La parole est naturelle et spontanée, elle viendra elle même, le temps aux enfants de bien assimiler les mécanismes du langage.

Quand les enfants apprennent un nouveau mot, ils le disent souvent "à leur sauce". Par exemple, mon fils de 22 mois dit toujours "papou" pour gâteau ! Comment faire en sorte qu'il le prononce correctement ?

Il faut savoir que les enfants n'apprécient pas la répétition formelle et préfèrent imiter leurs parents. Ainsi, c'est plutôt par plaisir de la maîtrise du mot que votre enfant le répète en désignant d'autres objets. Je vous conseille alors de changer votre prononciation du mot "gâteau" (avec une intonation différente) pour éveiller son intérêt et lui faire prononcer convenablement.


Mon enfant semble avoir de véritables conversations avec les autres enfants de la crèche, alors que parfois je ne comprends rien à ce qu'ils se disent. Comment se comprennent-ils entre eux, sachant qu'ils ne connaissent pas forcément les mêmes mots et qu'ils n'en sont pas forcément au même stade d'apprentissage ? 

L'interaction est au centre des préoccupations de l'enfant qui parle, bien au-delà de l'exactitude du mot qu'il prononce. En parlant "leur langue", ils acquièrent surtout le code social de la parole et jouent plutôt à être d'accord pour mieux échanger. Ils acceptent ainsi de ne pas tout comprendre pour jouer ensemble. Il est essentiel d'avoir conscience de l'intentionnalité des enfants plutôt que de l'exactitude stricte et formelle du mot. 

 


Sommaire