Apprendre le langage à mon enfant Le contexte social et culturel

 
le contexte social est impactant sur la construction du langage de l'enfant.
Le contexte social est impactant sur la construction du langage de l'enfant. ©  Pavel Losevsky - Fotolia.com

Le contexte social

L'enfant est un être profondément social qui est le fruit d'une société régie par ses propres codes, règles et lois. Ainsi, Anne Salazar Orvig explique aux parents que l'enfant n'apprend pas à parler pour apprendre à parler, mais "qu'il apprend à parler parce qu'il communique et interagit avec les adultes et les autres enfants". Il construit ainsi son langage en rapport avec la société dans laquelle il vit, forcément différente d'une autre. En cela, la place de l'enfant n'est pas la même dans toutes les sociétés et les adultes ne s'adressent pas aux enfants de la même façon...
Si le facteur social et culturel est impactant, il n'est pas le seul à influencer la façon dont les enfants s'approprient le langage : "Les facteurs cognitifs, biologiques, émotionnels et psychologiques influencent aussi ce processus" souligne l'experte. Qui plus est, tous les enfants n'apprennent pas à parler au même rythme ; certaines études ont ainsi démontré que la place dans la fratrie peut avoir une incidence sur l'apprentissage du langage : les aînés seraient plus centrés sur l'acquisition de la grammaire et du vocabulaire, tandis que les cadets auraient tendance à privilégier l'interaction sociale.


Stimuler son langage 

Nombreux sont les parents qui se demandent comment stimuler le langage de leur enfant. A cette question, l'orthophoniste Murielle Kosman répond qu'il n'y a pas d'exercices particuliers à faire : "Toutes les situations de la vie peuvent favoriser le développement du langage de l'enfant, comme le bain, le repas, les sorties, etc. Les jeux types imagier, loto ou puzzle sont suffisants pour stimuler son intérêt". L'enfant agit en imitant son entourage, il suffit donc de lui présenter un bon modèle en parlant de manière simple avec un débit lent. Si son interlocuteur s'adapte à son discours, l'enfant en percevra le sens pour mieux l'utiliser à son tour.

La professionnelle déconseille ainsi aux parents d'être dans l'angoisse de la performance en voulant à tout prix stimuler le langage de leur petit, mais au contraire, de simplifier les échanges avec lui afin de développer au mieux sa compréhension.

 

 

 

 

Sommaire