Diversification alimentaire

Diversification alimentaire : les règles d'or

La diversification alimentaire est une étape importante dans le développement de bébé qui n'est pas forcément difficile à gérer, à condition de connaître les grands principes. Petit rappel utile.

La diversification alimentaire : pas avant 4 mois révolus et pas après 6 mois

Tous les spécialistes vous le diront : la diversification alimentaire de bébé doit commencer entre 4 mois révolus et 6 mois. Ni avant ni après. C'est important pour éviter tout risque d'allergie notamment. À cet âge, votre bébé est normalement prêt à découvrir de nouveaux goûts et une nouvelle façon de manger. Certains signes ne trompent pas : il se montre intéressé par ce que vous mangez, il repousse son biberon, il porte de nombreux objets à sa bouche, il commence à se tenir en position assise...

La diversification alimentaire doit se faire en douceur

Le maître mot pour une diversification alimentaire réussie, c'est la douceur. Inutile de vouloir aller trop vite ! La découverte des nouveaux aliments doit se faire très progressivement : faites goûter un nouvel aliment à votre enfant tous les deux jours environ. Côté quantités, de toutes petites cuillères suffisent au début. Votre pédiatre vous indiquera la marche à suivre pour bien choisir les premiers aliments à lui faire découvrir, et les bonnes quantités à lui donner. N'hésitez pas à lui poser toutes vos questions.

Le lait reste la première source d'alimentation de votre bébé pendant la diversification

Même si votre bébé commence à manger de tout, il est important de ne pas oublier une chose : le lait reste sa principale source d'alimentation, que vous ayez choisi de le nourrir au biberon ou de l'allaiter. Votre pédiatre vous indiquera les quantités de lait à lui donner chaque jour. Si votre enfant est nourri au lait infantile, la période de la diversification correspond aussi à celle du passage au lait deuxième âge (aux environs de 6 mois).

Actualités

Dossiers