Cododo

Cododo : faut-il dormir avec son bébé ?

Également appelé "co-sleeping", le cododo fait un retour en force dans notre société occidentale après avoir été largement abandonné pendant de nombreuses décennies. Proximité avec la mère allaitante, surveillance accrue du nouveau-né... Si le cododo présente de nombreux avantages, il déchaîne également le courroux des antico-sleepers. Alors, faut-il faire dormir votre bébé dans le lit parental ? Éléments de réponse.

Cododo : les arguments "pour"

Si cette pratique a disparu lors de l'apparition des berceaux au XVIIIe siècle, elle est aujourd'hui remise au goût du jour, notamment par la "Leche League", une association internationale de promotion de l'allaitement maternel. En effet, le principal argument en faveur du cododo est bien celui de faciliter l'allaitement des bébés. Mais ce n'est pas le seul atout que les pros-cododo trouvent à ce mode de couchage : renforcement du lien entre l'enfant et ses parents, diminution des terreurs nocturnes, surveillance directe pour éviter les accidents, soutien d'un sommeil de qualité... La liste des atouts du co-sleeping est longue !

Cododo : les arguments "contre"

Si de plus en plus de parents se laissent tenter par cette pratique, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer les risques du co-dodo, au premier rang desquels figure l'étouffement de l'enfant soit par l'un des parents, soit par un oreiller ou par une couette. À cela s'ajoutent, pour les détracteurs de ce principe, les risques de chutes du lit ou d'hyperthermie, sans parler du manque d'intimité des parents qui sont en permanence avec leur bébé. Sur un plan plus émotionnel, les antis-cododo mettent en avant la difficulté pour un enfant de quitter le lit parental après y avoir dormi pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Pour eux, le co-sleeping empêche l'enfant de développer son indépendance vis-à-vis de ses parents.