Liam, un prénom trop masculin ?

En Bretagne, les parents d'une petite fille prénommée Liam ont été convoqués devant le juge aux affaires familiales. Le tribunal estime qu'il s'agit d'un "prénom usuellement masculin" et qu'il "serait de nature à créer un risque de confusion de genre".

Liam, un prénom trop masculin ?
© 123RF_sam74100

Maël, Camille, Sacha, Noa ou encore Gabriel... Les prénoms mixtes ne cessent d'attirer les futurs et jeunes parents. Et pourtant ! Le 20 février dernier, un couple du pays de Lorient, dans le Morbihan, a eu la surprise de recevoir un courrier du tribunal pour avoir appelé leur fillette Liam. Les parents sont alors convoqués devant le juge aux affaires familiales qui leur demande de choisir un autre prénom pour leur bébé, né en novembre dernier à la maternité de l'hôpital Scorff. La raison ? Le tribunal estime que le prénom Liam serait susceptible de "créer un risque de confusion de genre". Il serait "par conséquent contraire à l'intérêt de l'enfant et pourrait lui porter préjudice dans ses relations sociales". Il considère en effet qu'il s'agit d'un "prénom usuellement masculin". Pour appuyer ses dires, le juge prend pour exemple des artistes célèbres tels que le chanteur Liam Gallagher du groupe Oasis, l'acteur Liam Neeson. Le parquet réclame même "la suppression de ce prénom sur les registres de l'état civil". Les parents vont donc devoir trouver un autre prénom pour leur petite fille, et dans le cas contraire, c'est au juge de lui en attribuer un, qui sera sans doute "plus féminin". 

Pour autant, d'autres prénoms bien plus insolites ont été attribué à des enfants. Comme Xavier et Prisca Monnier, fans de foot, qui ont choisi comme troisième prénom "Marseille" à leur petit Onken (qui au passage a pour initiale "OM"). Rappelons également que les prénoms mixtes sont initialement féminins ou masculins, pour ensuite être attribués aux deux sexes. Par ailleurs, les parents font évoluer les prénoms en créant parfois eux-mêmes des prénoms originaux ou rares. Et Liam est loin d'être un prénom interdit, comme c'est le cas pour Robocop, Lol ou encore Apple. Dans un tel cas, l'officier d'état civil doit en effet prendre en compte l'intérêt de l'enfant. 

Voir notre sélection de prénoms mixtes pour bébés : 

Lire aussi