Lactalis : un pédiatre répond à nos questions

Depuis le rappel des laits infantiles Lactalis, les parents s'inquiètent. D'autant que plusieurs enseignes ont continué de vendre des lots potentiellement contaminés par la salmonelle. Les autres laits sont-ils sûrs ? Lequel choisir ? Quels sont les symptômes de la salmonellose ? Conseils du Dr Georges Thiebault, pédiatre.

Lactalis : un pédiatre répond à nos questions
© Wavebreak Media Ldt - 123 RF

La totalité des laits infantiles du groupe Lactalis a été retirée du marché le 21 décembre dernier, suite à des cas de salmonellose chez des nourrissons. Pourtant, de nombreuses enseignes de la grande distribution telles que Système U, Auchan, Leclerc et Carrefour ont annoncé en avoir tout de même commercialisé. Depuis le début du scandale, les parents peu informés, s'inquiètent pour la santé de leur nourrisson. Peut-on avoir confiance et acheter d'autres laits infantiles ? Lesquels choisir ? Quels sont les symptômes et les risques liés aux infections par salmonelle ? Le pédiatre Georges Thiebault, membre de l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), répond à  nos questions.

Le lait de mon bébé figurait dans la liste des produits retirés du marché, dois-je m'inquiéter ? 

"Ces laits ont été retirés du marché par précaution, en raison d'une potentielle contamination, rappelle le pédiatre. Aussi, tous les enfants qui ont consommé ces boîtes de lait ne sont pas tous contaminés par une bactérie grave. Une trentaine d'enfants ont présenté des symptômes de diarrhées aiguës, mais à ce jour ils vont tous bien", rassure-t-il. Par ailleurs, si l'enfant ne présente aucun symptôme alors qu'il consommait un lait présent dans la liste incriminée, rien ne sert de s'inquiéter. "Il n'y a pas de raisons de penser que l'enfant est porteur d'une bactérie qui va se développer dans les jours qui suivent", rassure le Dr Thiebault.

Les autres laits sont-ils sûrs ?

Difficile pour les parents d'avoir confiance dans ce qu'ils achètent lorsque l'on sait que des produits interdits à la vente ont quand même été commercialisés par certaines enseignes. Il faut se référer en premier lieu aux alertes sanitaires de la Direction générale de la santé, recommande le pédiatre. Néanmoins selon lui, des réponses doivent être apportées sur ce qu'il s'est passé. "L'alimentation industrielle des nourrissons répond à des normes très strictes. Je ne comprend pas comment une salmonelle a pu se développer et rester si longtemps dans la poudre, compte tenu des mesures de sécurité pour éviter toute contamination". Pour autant, le professionnel de la santé se veut rassurant. "Il faut garder confiance dans les laits en poudre, et ne pas remettre en cause toute l'industrie laitière".

Quel lait choisir ?

Une liste de produits de substitution a été mise en place par la Société Française de pédiatrie afin de remplacer le lait infantile. "Il faut choisir un lait en fonction de l'âge du bébé, qui correspond au même type de produits dont il avait l'habitude de consommer, de manière à ne pas le perturber". Aussi, si vous utilisiez l'un des lots potentiellement contaminé, des alternatives vous permettront de remplacer votre lait infantile habituel. Commencez tout d'abord par prendre contact avec votre pédiatre ou votre médecin qui pourra mieux vous orienter sur le lait de remplacement, notamment si votre nouveau-né est allergique aux protéines de lait, précise la Direction générale de la Santé. En attendant, vous pouvez également vous rendre en pharmacie afin de trouver un lait de substitution. En outre, la Société Française de Pédiatrie, sollicitée en urgence, a émis ses recommandations quant au remplacement des préparations infantiles. 

Qu'est-ce que la salmonelle et quels sont les symptômes ? 

"La salmonelle est une bactérie présente dans l'environnement. Cette maladie infectieuse est l'une des principales causes d'intoxication alimentaire. Elle provoque des symptômes semblables à ceux de la gastro-entérite (diarrhées, nausées, vomissements, fièvre, douleurs abdominales, maux de tête, ainsi que des troubles du sommeil dans certains cas), et les nourrissons y sont particulièrement sensibles", précise le pédiatre. Le risque essentiel étant la déshydratation. Aussi, en cas de symptômes évoquant une gastro-entérite chez un bébé, il faut consulter sans tarder.

Avec l'épidémie de gastro, comment savoir s'il s'agit d'une salmonellose ?

"Rappelons que la grande majorité des gastro-entérites sont liées à des virus", explique le pédiatre. Aussi, ce n'est pas parce que l'enfant a une gastro-entérite, qu'il s'agit d'une infection par salmonelle. "Le diagnostic ne peut être fait que par une analyse bactériologique des selles, appelée une coproculture", précise le spécialiste. Elle s'applique notamment lorsque les symptômes sont particulièrement intenses et persistants sur la durée. Selon les cas, le pédiatre pourra éventuellement prescrire un antibiotique, précise le Dr Thiebault.

Comment éviter la contamination ?

Pour éviter les risques de contamination, quelques mesures d'hygiène sont à respecter lors de la préparation des biberons, rappelle Santé Publique France : 

- Se laver les mains à l'eau et au savon avant chaque manipulation du biberon, 

- ne pas préparer le biberon de lait à l'avance, 

- nettoyer le biberon immédiatement après chaque usage.

Un numéro vert, le 0800 120 120, à été mis à disposition des parents par Lactalis, ouvert de 9h à 20h, et la Direction générale de la Santé ouvre le numéro 0800 636 636 pour répondre aux questions. 

Lire aussi