Le lait végétal, dangereux pour les bébés

Un nourrisson exclusivement alimenté au lait végétal est décédé. L'occasion de rappeler que ce mode d'alimentation est déséquilibré et dangereux.

Le lait végétal, dangereux pour les bébés
© 123RF - Yanlev

En Belgique, un couple a été condamné à six mois de prison avec sursis. La raison ? Leur bébé de 7 mois est décédé de déshydratation et de malnutrition, après avoir été nourri que de lait végétal entre ses 3 et 7 mois. Ces régimes végétaliens sont très en vogue actuellement et séduisent de plus en plus de familles par conviction ou pour des raisons d'allergie ou d'intolérance au lactose, Mais entre 0 et 3 ans, un nourrisson ne doit pas être nourri exclusivement de boissons végétales. Ces produits ne permettent pas de couvrir les besoins en calcium, protéines, fer, zinc et vitamines D et K.

Les autorités et les médecins tirent la sonnette d'alarme depuis plusieurs années. Déjà en 2013, suite à plusieurs signalements de cas graves chez des enfants de moins d'un an nourris partiellement ou exclusivement de boissons végétales, l'Anses avait analysé les compositions nutritionnelles de ces produits et avait souligné le fait qu'ils ne permettaient pas de couvrir les besoins nutritionnels des bébés. Par ailleurs, la Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme rappelait dans un communiqué de 2015 que "chez le nourrisson, toute insuffisance d'apport en énergie, protéines, lipides, minéraux, vitamines ou oligo-éléments aura des répercussions sur la croissance et le développement cérébral qui seront d'autant plus sévères que l'insuffisance d'apport est précoce, importante et prolongée." 

La croissance de l'enfant est très importante dès ses premiers mois et doit être développée par une alimentation équilibrée riche en nutriments. Selon l'Anses le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins nutritionnels de bébé. En l'absence d'allaitement ou en complément de ce dernier, seules les préparations infantiles (lait premier et deuxième âge autorisées par la réglementation) peuvent couvrir les besoins nutritionnels du bébé. Notez qu'en cas d'intolérance au de lait de vache, des laits maternisés hypoallergéniques, dans lesquels on a ôté la protéine responsable des allergies, peuvent être prescrits par des médecins.

Lire aussi :