Une maman se confie sur ses difficultés à allaiter

"Incertitude, responsabilité, engagement, inconfort"... Donner le sein n'est pas facile et soulève beaucoup d'interrogations. Une mère américaine témoigne sur son compte Instagram.

Une maman se confie sur ses difficultés à allaiter
© Oksana Kuzmina

Allaiter son bébé au sein est recommandé à la naissance, mais en pratique, les mères ont parfois des difficultés. Et nombreuses sont celles qui abandonnent en optant pour le biberon. A Nashville, dans le Tennessee, Leah Kingsbury a décidé de témoigner et de parler ouvertement des difficultés de l'allaitement maternel sur son compte Instagram "The Nashville Bump". Cette mère américaine, maman de Pénélope, née le 10 décembre dernier, précise que "l'allaitement, c'est dur". Pour permettre aux autres femmes de mieux comprendre ce qu'elle ressent, elle explique son quotidien. "Parfois je ne peux même pas expliquer ce qui est si difficile. L'incertitude, la responsabilité, l'engagement, l'inconfort... pour n'en nommer que quelques-uns. Pendant 9 mois, nous avons fait confiance à notre corps pour faire évoluer notre bébé et maintenant nous devons à nouveau lui faire confiance pour lui donner de la nourriture pour sa croissance, son développement... L'allaitement maternel est rempli de questions sans réponse : pas assez de lait ? Est-ce qu'il tète assez longtemps ?...", questionne-t-elle. Leah Kingsbury parle aussi des douleurs aux seins, de la crainte de ne pas voir son bébé prendre du poids, etc.

 

Ok, I'm going to say it for us all. Breastfeeding is hard. It's really, really hard. Sometimes I can't even explain what makes it so difficult. The uncertainty, second guessing, responsibility, commitment, discomfort...just to name a few. We trusted our bodies to grow our babies for 9 months and now we have to trust our body to supply the nourishment for our babes growth & development. Talk about pressure Breastfeeding is full of unanswered questions. You truly don't know what's going on down there. Too much? Too little? Too intense? Not enough hindmilk? Not enough time? Plugged duct? Mastitis? WTF!!! As if it wasn't hard enoughAnd of course the biggest way to know if you're doing well is if the baby is gaining weight...great, let me just whip out my handy dandy baby scale..But, even with all of that. We all so desperately want to survive and push through. We so badly want to have our baby thrive. We want that relationship. We want the experience. In the end, fed is best. That's what matters. But all I know right now is that breastfeeding is hard. I am doing my very best but always have a question in the back of my mind. Always second guessing myself. Always wondering if I'm doing OKAY. I'm determined to tough it out. I want to do this. Mamas really do need all the support they can get. So mama, you're hearing it from me, you're not going crazy, it is hard, but you're doing good. Keep going!! There's a rumor going around that it gets easier #motherhoodrising #motherhood #motherhoodunplugged #postpartum #breastfeeding #ebf #fedisbest #baby #newborn #mom #mama #momlife #fitpregnancy #pregnant #pregnancy #babygirl #letthembelittle #laleche #momstrong #fitmom #mommy #daughter #ig_baby #ig_motherhood #newmom #healthypregnancy #strongmom

Une photo publiée par Leah (@thenashvillebump) le

Suivie par plus de 13 000 abonnés, son témoignage a permis à d'autres parents de mieux comprendre ce que ressentent les femmes qui donnent le sein. Encouragée dans ses efforts et félicitée pour son engagement en faveur de l'allaitement maternel, elle a aussi permis à toutes ces mères de se sentir moins seules face à ces difficultés. "Chères mamans, si vous me lisez, sachez que vous n'êtes pas folles. C'est dur, mais vous vous en sortez très bien ! Continuez !", a ajouté la jeune maman pour encourager toutes celles qui vivent la même expérience.

Lire aussi