Ces prénoms qu'il ne vaut mieux pas porter...

Le premier anti-guide des prénoms recense tous les prénoms qui sont loin de faire l'unanimité, mais qui existent vraiment.

© Tatiana Gladskikh - 123RF

Malacky, Clitorine, Axl… Certains parents font parfois preuve de beaucoup d'imagination en ce qui concerne le choix du prénom de leur enfant et cela s'avère d'ailleurs parfois très drôle (moins pour l'enfant, il est vrai !). C'est pour cela que le premier anti-guide des prénoms vient de voir le jour. Pour y parvenir, les auteurs se sont appuyés sur le blog contributif créé en 2012 par la Ligue des officiers d'état civil, qui recense une multitude de prénoms assez… particuliers. Ils se sont également basés sur des extraits de la presse locale, des registres d'état civil, des listes de classe, le web ou des fichiers clients. L'occasion de découvrir l'origine (parfois inventée), les statistiques, les courbes ainsi que les tendances de tous ces prénoms absurdes, inventés, avec une orthographe originale, etc., mais qui sont bel et bien portés.

  • Les prénoms inspirés des marques :

Curly, parce que c'est bon.

Cacharelle, avec deux "l" et un "e" parce que c'est une fille.

Givenchy, pour concurrencer les petites Chanel.

Meibelyne, pour les fans de maquillage.

Louboutin, parce que les parents aimaient les semelles rouges.

  • Les prénoms composés un-peu-bizarre :

C'est-Un-Ange, mais jusqu'à quand ?

Perle-Etoile, un prénom terre-à-terre.

Fanny-Tempérance, parce que la tempérance, c'est important.

King-Love, en toute modestie.

Liesse de tendresse, ou la joie débordante.

  • Les prénoms "pas sympa" :

Chiasse, espérons que ça soit une erreur...

Patifa, mot portugais qui est l'équivalent de "bitch" en anglais...

Konn, si c'est un nom de famille présent en Europe et aux Etats-Unis, que penser du prénom ?

Tchie, en argot français, tchi signifie "rien du tout"...

Fuk, no comment...

  • Les prénoms "hommage" (ou presque) :

Afrodit ou la déesse de l'amour et de la sexualité (à quelques lettres près...).

Hellios la merveille, un hommage au sol(l)eil ?

Osyris, une plante vivace. Osiris est quant à lui le dieu du panthéon égyptien.

Didro, version raccourcie du nom de famille du célèbre philosophe.

Degaulle comme l'ancien président de la République

  • Les prénoms "Google map" :

Bruxello, la capitale de la Belgique masculinisée.

Tchelsea, le célèbre quartier de Londres et de New York (avec un "T" parce que c'est mieux).

Cayenne ou le chef-lieu de la Guyane.

Brésyll, le pays de la samba ou presque...

Sézanne ou une commune de la Marne.

Pourquoi tant de prénoms "originaux" ? Depuis le 8 janvier 1993, un officier d'état civil ne peut plus refuser d'y inscrire un prénom. Quelques Français n'hésitent ainsi pas à faire marcher leur imagination pour trouver LE prénom qu'aucun autre enfant ne portera. Ils enrichissent alors au fil du temps les carnets des naissances de leurs inventions et libertés orthographiques parfois surprenantes. Découvrez-les dans le premier anti-guide des prénoms !

L'anti-guide des prénoms aux Editions First. © Editions First

Plus d'informations :

L'anti-guide des prénoms aux Editions First.

Parution le 17 novembre.

Prix : 7,95 euros.

Lire aussi