Mort subite du nourrisson : de nouvelles recommandations pour réduire les risques

Dormir dans la chambre des parents, importance du contact physique… L'American Academy of Pediatrics donne de nouvelles recommandations aux parents pour limiter les risques de mort subite du nourrisson.

© famveldman - 123RF

Les bébés devraient dormir dans la chambre de leurs parents dans un berceau pour diminuer les risques de mortalité liés à la période de sommeil. C'est en tout cas ce que recommande aujourd'hui l'American Academy of Pediatrics (AAP), qui estime que cette pratique devrait être suivie pendant au moins les six premiers mois de l'enfant, et même jusqu'à ses un an. Le risque de mort subite diminue jusqu'à 50% lorsque le bébé dort dans la même pièce que ses parents, précise l'association médicale.

Pas de couverture, ni d'oreiller. L'APP préconise par ailleurs de coucher le nourrisson sur le dos, sur une surface ferme dans un berceau. En outre, si les pédiatres américains recommandent de coucher l'enfant dans la chambre des parents, il ne doit pas pour autant dormir dans leur lit pour éviter tour risque d'étouffement. Il est également conseillé de lui donner une tétine au moment du coucher, d'utiliser un drap housse bien ajusté et d'éviter toute couverture, oreillers, tour de lit ou peluches qui pourraient créer une chaleur excessive et l'étouffer. Si c'est entre un et quatre mois que les bébés ont le plus grand risque de mort subite, différents objets mous (oreillers, couverture, édredons…) restent toutefois dangereux pour les nourrissons de plus de quatre mois, selon de récentes études.

L'association médicale recommande par ailleurs aux parents de ne pas utiliser de moniteur de surveillance respiratoire commercialisé pour réduire le risque de mort subite. "Nous savons que nous pouvons garder un bébé dans un environnement plus sûr sans dépenser beaucoup d'argent avec les gadgets de surveillance, mais grâce à des mesures simples de précaution", a expliqué Rachel Moon, principale auteure de ces recommandations. Si cela fait preuve de bon sens, il est aussi rappelé d'éviter d'exposer les nourrissons à la fumée de cigarette, à l'alcool et aux drogues.

Importance du contact physique entre la mère et le bébé. L'AAP fait également état dans ses nouvelles recommandations de l'importance du contact physique entre la mère et l'enfant immédiatement après la naissance, et ce quel que soit le mode d'accouchement. Il apparaît en effet que le nouveau-né est plus heureux, que sa température corporelle et son rythme cardiaque sont plus stables et normaux au contact de sa maman. Cela peut aussi permettre à l'enfant d'être colonisé par les mêmes bactéries et donc jouer un rôle dans le développement de son système immunitaire. Les pédiatres américains précisent également que ce contact physique, tout comme l'allaitement, semble être important dans la prévention des allergies. Ils notent par ailleurs que le fait de nourrir au sein son enfant réduit le risque de mort subite.

Ces nouvelles recommandations sont présentées ce lundi à la conférence annuelle de l'AAP et sont publiées dans la revue Pediatrics. C'est la première fois depuis 2011 qu'elles sont mises à jour afin de créer un environnement de sommeil plus sûr pour les bébés. "Nous savons que les parents peuvent être dépassés par la venue au monde d'un enfant et nous voulons procurer un guide clair et simple sur la manière et le lieu de le faire dormir", a affirmé Rachel Moon.

Lire aussi