122 fausses poussettes Yoyo saisies à la douane

La poussette Yoyo de Babyzen séduit de nombreux parents. Mais 122 contrefaçons, en provenance de Chine, ont été saisies. Les autorités alertent sur la dangerosité de ces fausses poussettes rebaptisées "Yoya".

© Yoyo+ babyzen

Elles sont pratiques, légères, se plient en un coup de main et sont ultra-compactes, pouvant même se ranger dans une cabine d'avion. La poussette Yoyo, produit phare de la marque Babyzen, est adulée par les jeunes parents citadins. Mais vendues entre 389 et 449 euros, elles ont vite été imitées. Depuis le début du mois de septembre, 122 fausses poussettes rebaptisées "Yoya" ont été saisies par les douaniers de Chilly-Mazarin, dans l'Essonne. Provenant de Chine (comme les modèles originaux) et fabriquées dans les usines locales, ces poussettes sont ensuite revendues sur place, mais aussi sur des sites internet tels que le Bon Coin. 

Des poussettes dangereuses ? Les parents qui pensent faire une bonne affaire en achetant une copie à 200 euros se trompent. En effet, ces contrefaçons ne passent aucun test et ne respectent aucune norme, rappelle le PDG de la marque Babyzen Julien Chaudeurge. Selon François Lacroix, qui a effectué des tests sur les imitations de la poussette Yoyo, ces contrefaçons entraîneraient un risque d'étranglement, en raison de sangles mal fixées et d'un cordon de réglage trop long, Par ailleurs, un rivet d'assemblage situé à l'arrière du châssis a été cassé lors des essais. Sans compter le manque d'information étant donné que la notice est exclusivement rédigée en chinois.

Rappelons enfin que 160 poussettes ont été dérobées aux parents dans des crèches parisiennes depuis un an. Un gang de voleurs de poussettes qui pénétrait dans le local à poussettes, avait en effet été démantelé fin septembre par la police pour un préjudice de plus de 100 000 euros !

Lire aussi