La photo de Louise, bébé prématuré, envoyée à 577 députés

Afin d'interpeller les députés sur la dure réalité de la prématurité, l'association SOS Préma leur a adressé une carte postale illustrée par la photo de Louise, un bébé né à seulement 5 mois et demi de grossesse.

© SOS Prema

Ce n'est pas un faire-part commun qu'ont reçu les 577 députés, mais bien une carte postale sur laquelle figure la photographie de Louise, une petite fille née à seulement 5 mois et demi de grossesse. Le bébé est intubé, placé contre la poitrine de sa mère et lui attrape le doigt. Au verso de cette carte, les députés ont pu découvrir l'histoire de ce bébé né avant terme. L'objectif de l'association SOS Préma : sensibiliser les pouvoirs publics à la dure réalité de la prématurité et aux difficultés rencontrées par les familles et l'enfant.

La carte postale envoyée aux députés pour les sensibiliser à la prématurité © SOS Préma

Voici ce que l'on peut lire au verso : "Je m'appelle Louise. Je suis née le 6 avril à près de 5 mois et demi de grossesse et 610 g. Je suis hospitalisée depuis ma naissance. J'ai besoin de mes parents chaque jour, de leurs soins, de leur courage, de leur amour. Maman fait 300 km par jour pour venir me voir, Papa ne vient que le week-end car il doit travailler. Quand ils sont là, les médecins remarquent que ma santé s'améliore. L'essence, le péage, le parking, les repas, l'hôtel quand ils sont épuisés et la baby-sitter qui garde mon grand frère leur coûte un SMIC par mois. [...] Si tout va bien, je sortirai dans trois mois. Je ne pourrai pas aller en crèche car mes poumons sont trop fragiles. Qui me gardera ? J'aurai besoin d'un suivi adapté pour détecter et traiter des séquelles éventuelles. J'espère qu'il y en aura un sur ma région".

Un groupe d'étude à l'Assemblée. L'association SOS Préma espère surtout que les députés participeront au nouveau groupe d'étude "Prématurité et nouveaux-nés vulnérables", créé à l'Assemblée nationale et présidé par Isabelle Le Callennec, députée d'Ille-et-Vilaine. "Ce groupe d'études auditionnera les acteurs de la prise en charge des nouveau-nés vulnérables et de leurs familles en France. Il travaillera sur une proposition de loi que nous lui soumettrons et qui fait suite aux Etats Généraux de la prématurité organisés fin 2013 dans le cadre du Collectif Prématurité", précise l'association sur son site internet. "Je compte sur toi pour t'intéresser au sujet et me donner, ainsi qu'aux 75 000 bébés hospitalisés à la naissance chaque année en France, toutes les chances de grandir bien et sereinement. Accepteras-tu d'en faire partie ? A bientôt j'espère". C'est ainsi que se termine le texte de la carte postale, signée Louise. 

Lire aussi