Mon bébé a la tête plate, que faire ?

A force de coucher votre bébé sur le dos, son crâne s'est aplati ? Pas de panique, la plagiocéphalie est très fréquente. Causes, prévention, dépistage… Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette déformation passagère.

Mon bébé a la tête plate, que faire ?
© famveldman

[Mis à jour le 03/04/2017] Dès la naissance, bébé est couché sur le dos. Si cette position permet de prévenir la mort subite du nourrisson, il n'est pas rare qu'elle engendre chez le nouveau-né, une plagiocéphalie communément appelée "tête plate". La tête d'un bébé étant très malléable, le couchage sur le dos peut en effet parfois provoquer des déformations de son crâne, notamment de l'os occipital dès les premières semaines de vie, voire dès la naissance.

Quelles sont les causes d'une plagiocéphalie ?

Vous avez peut-être remarqué que votre nourrisson tourne toujours sa tête du même côté ? La conséquence, c'est que lorsque la pression s'exerce de manière asymétrique à droite ou à gauche sur l'arrière du crâne, le crâne du nourrisson s'aplatit d'un côté. Il arrive aussi que l'ensemble de l'arrière du crâne soit uniformément déformé. Dans ce cas, on parle de brachycéphalie. Dans tous les cas, la tête perd son arrondi naturel. Mais rassurez-vous, si la déformation du crâne est inesthétique, elle est généralement passagère à condition toutefois de la prendre en charge le plus tôt possible.

Généralement, les sages-femmes sensibilisent les mamans à ce problème dès la maternité. Le pédiatre prend ensuite le relais lors des consultations, en contrôlant régulièrement la forme du crâne du bébé. En cas de déformation, il existe des conseils simples pour pouvoir rapidement réagir.

Quelles sont les conséquences pour l'enfant ?

C'est vers l'âge de 5/6 mois que la malléabilité du crâne de l'enfant diminue et que la déformation crânienne est bien fixée. Si une déformation légère restera peu visible, une déformation plus importante risque de rester visible. En plus de l'esthétisme, il peut y avoir des conséquences mécaniques si la déformation crânienne n'est pas prise en charge (troubles ORL, problèmes de dos...).

Que faire si votre bébé a la tête plate ?

Tout d'abord, des conseils de bon sens : en cas de déformation légère du crâne, par exemple du côté droit, les parents doivent veiller à ce que leur enfant s'endorme avec la tête du côté gauche. Pour cela, observez comment s'endort votre bébé. S'il est attiré par la luminosité de la fenêtre, une solution peut être de changer son lit de sens afin qu'il change l'orientation de sa tête. Si c'est un mobile fixé sur la barre gauche de son lit qu'il regarde souvent, alors déplacez-le sur la barre droite. L'idée est donc de l'habituer progressivement à ne pas toujours orienter sa tête du même côté. En parallèle, vous pouvez lui glisser sous la tête un oreiller "anti-tête plate" afin de ne pas aggraver la déformation. 

Votre enfant présente un torticolis ? Vous avez remarqué que sa tête penche d'un côté ? Parlez-en à son pédiatre afin qu'il vous prescrive quelques séances avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe. 

Comment la prévenir ?

  • Le crâne de bébé ne doit pas être sur la même zone d'appui trop longtemps, et ce dès la naissance. Lorsque l'enfant est couché sur le dos, sa tête va tomber spontanément d'un côté. Le bébé ne pouvant pas tourner lui-même sa tête, c'est ainsi aux parents de la lui tourner régulièrement de manière à alterner les côtés gauche et droit. Si le nourrisson est placé sur le côté, il faut là aussi penser à alterner les côtés droit et gauche. Cela est aussi valable lorsque bébé tète, qu'il est dans son porte-bébé, sa poussette
  • Il faut par ailleurs penser à réorienter le lit afin que bébé n'ait pas la tête toujours du même côté.
  • C'est aussi essentiel de placer son nourrisson, dès l'âge de 15 jours, sur le ventre afin qu'il stimule ses muscles de son cou sous surveillance des parents.
  • Cale-bébé, matelas à mémoire de forme, cale-tête, etc., sont quant à eux à éviter puisqu'il contribuent à maintenir la tête du bébé dans la même position.
  • Enfin, c'est important de contrôler régulièrement le crâne de son enfant en le regardant du dessus, de profil, de l'arrière et de face. Cela permettra de déceler à temps un début de déformation.

A l'occasion de la journée mondiale de la plagiocéphalie, les chiropracteurs de l'Association française de chiropraxie (AFC) offre un dépistage ce 4 avril.

Plus d'infos sur www.chiropraxie.com

Et aussi :

Une internaute dont la petite-fille a une plagiocéphalie recherche des témoignages de parents dans la même situation, aidez-la !

Lire aussi