Mon bébé fait ses dents, comment le soulager ?

Les premières dents font leur apparition et la douleur commence à se faire sentir pour votre tout-petit ? Voici quelques conseils pour le soulager.

© © Robert Hainer

C'est entre 6 mois et 2 ans environ que les dents poussent chez l'enfant. Les incisives, les molaires, puis les canines percent chacune leur tour les gencives des tout-petits, qui se mettent alors à rougir, à baver et à mordiller tout ce qu'ils trouvent à portée de main, voire même à chouiner la nuit. Si les poussées dentaires restent une étape essentielle et naturelle dans la vie de bébé, il s'agit pour lui d'un mauvais moment à passer... 

Comment soulager mon bébé d'une poussée dentaire ? 

  • Un anneau de dentition réfrigéré. Pour aider votre enfant, il faut lui permettre de "faire ses dents" en lui donnant quelque chose à mâchouiller. Optez pour quelque chose de froid, qui permet d'endormir la douleur. Certains anneaux de dentition ont été spécialement conçus pour soulager la douleur et sont disponibles en pharmacie. Pour plus d'effet, n'hésitez pas à le placer au réfrigérateur avant chaque utilisation. 
  • Des aliments froids. Le froid agit plutôt bien pour calmer les douleurs liées aux poussées dentaires. Vous pouvez donc lui proposer des aliments froids à mâcher (pain au lait, banane, carottes...).
  • Masser ses gencives. Un gel ou un baume anesthésiant, à appliquer en massant la gencive et disponible en pharmacie, aidera votre bébé à passer des nuits plus calmes. Vous pouvez aussi opter pour le clou de girofle qui peut, comme chez l'adulte, soulager la douleur. Mélangez-le avec un peu d'huile végétale avant de frotter les gencives de votre bébé avec, et pensez à bien vous laver les mains. Attention à ne pas utiliser d'huile essentielle pure, elle risquerait de provoquer une irritation des gencives
  • Une dose de paracétamol. Un antalgique spécialement dosé pour les bébés peut également soulager efficacement votre bébé et faire baisser la température en cas de fièvre. Souvent indiqué pour les tout-petits, le paracétamol existe en conditionnement spécifique, avec un goût fruité par exemple, histoire de passer plus facilement. Attention tout de même à ne jamais dépasser les doses prescrites, qui sont variables en fonction du poids de l'enfant. 
  • L'homéopathie peut aussi s'avérer efficace pour soulager les enfants. Des granules à base de camomille peuvent par exemple apaiser les bébés et limiter la salivation abondante tout en réduisant la douleur.

Les erreurs à ne pas faire

  • Frotter les gencives avec un morceau de sucre ou donner un biberon d'eau sucrée ou un jus de fruit à l'enfant avant de dormir : cela ne ferait que renforcer les risques d'apparition de caries
  • Utiliser un anesthésique local, de l'aspirine ou tout autre médicament sans l'avis du pédiatre. Les produits permettant de soulager l'enfant doivent être adaptés au bébé. 
  • Une bonne hygiène doit être respectée : il est indispensable de toujours se laver les mains avant de masser les gencives de votre bébé. Même chose si l'anneau de dentition tombe par terre, veillez à bien le nettoyer avant qu'il le remette à la bouche. De la même manière, votre bébé sera tenté de mordiller tout ce qu'il trouve sur son chemin. Veillez donc à ce qu'il ne mâche pas des objets qui traîneraient au sol. 

Quand faut-il s'inquiéter ? 

Les poussées dentaires peuvent parfois s'accompagner de fièvre, de selles molles, d'un manque d'appétit, de nez qui coule et d'irritabilité. Il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir si ces symptômes apparaissent, mais les parents ont parfois tendance à tout mettre sur le compte des poussées dentaires. Or, il faut être vigilant, notamment si votre bébé présente une forte fièvre (supérieure à 38,5 °C), des vomissements, de la diarrhée, s'il a mal aux oreilles ou que l'écoulement nasal est coloré. Dans ce cas, consultez votre médecin, les poussées dentaires ne pouvant être responsables de ces symptômes.

Lire aussi