Rencontre avec l'auteure de la BD hilarante, "Je veux un bébé tout de suite "

Le deuxième tome de Je veux un bébé tout de suite ! de Juliette Merris vient de paraître. Avec énormément d’humour, elle passe en revue tout ce que change l’arrivée d’un bébé dans le quotidien. Entretien.

Rencontre avec l'auteure de la BD hilarante, "Je veux un bébé tout de suite "
© Hugo Desinge

Je veux un bébé tout de suite !, c’est l’histoire d’un couple qui a un désir, celui d’avoir un enfant. Cette envie va vite se transformer en vraie obsession. Commence alors un véritable parcours du combattant. Cette aventure semée d’embûches est racontée sous forme de BD avec beaucoup d’humour et de talent dans le premier tome. C’est donc avec bonheur que l’on accueille la suite de cette histoire, à savoir, l’arrivée du bébé. Accouchement, premières couches, biberons, cris… L’auteure passe tout en revue avec une hilarante facilité. Ce deuxième tome, intitulé "L’échelle de Richter", fait ainsi revivre avec délice les différentes étapes de cette nouvelle vie de parents. A l’origine de cette amusante BD, Juliette Merris. Graphiste de métier, elle a toujours aimé dessiner. Comment a-t-elle eu l’idée de cette BD, quel message souhaite-t-elle faire passer… Elle nous en dit plus.

Comment avez-vous eu l’idée de cette BD ?

Juliette Merris : Le 25 janvier 2009, j'ai ouvert un blog jeveux1bebe.com en me disant que ce serait super de mettre en BD la cacophonie liée au désir d'enfant. J'avais envie de me faire rire mais aussi de faire rire les gens. Je trouvais le ton pour aborder l'infertilité déprimant et celui de la grossesse trop idéalisé. Les ouvrages de maternité représentant un schéma universel sonnaient en effet autant faux à mon oreille que leurs photos de ventres ronds sans aucune vergeture. En France, une femme sur quatre fait une fausse-couche et un couple sur six environ consulte parce qu'il n'arrive pas à avoir d'enfant. Mon idée était donc de créer des personnages suffisamment singuliers pour cibler avec précision ce qui est impalpable dans ces ouvrages-là et ce qui ne se voit pas en échographie, en calendrier ou en rendez-vous. Fuir les généralités et la neutralité pour faire ressentir les choses, et cela avec bien sûr de l'humour !

Quel message souhaitez-vous faire passer ?

Pour faire un enfant, il ne faut pas être deux mais trois. Si la nature ne veut pas, vous pouvez en effet essayer tout le kama-sutra, vous n’y arriverez pas. Dans un registre plus sérieux, les personnes qui ne parviennent pas à avoir d'enfant se moquent de l'adoption, de la PMA, de la GPA… Ce qu’elles veulent, c’est uniquement fonder une famille, un foyer, et cela quelle que soit la méthode pourvu qu'elle fonctionne. Ces couples voient le temps filer en se disant que l'année prochaine ce sera trop tard pour l'adoption ou que le nombre d'essais en PMA sera atteint, leur retirant encore une possibilité pour avoir une famille.

Cette BD parle du choix de faire un enfant ou non, de la peur de l'avenir, de la mort, de la course du quotidien, de l'épuisement, du corps, de l'émerveillement et du triangle de la survie parentale dans le séisme qu'une naissance représente.

De qui vous êtes-vous inspirée ?

Je me suis inspirée de situations que je voulais caricaturer. La jeune mère est dans l'exagération, dans l'action et dans l'immédiateté. Le jeune papa est quant à lui nonchalant et distant. Je lui ai donné plus de pages de réflexion. J'avais en effet envie qu'il représente le parent perdu, celui qui ne se reconnaît ni dans les pères dit "modernes" ni dans les paterfamilias.

Je veux un bébé tout de suite ! - Tome 2 de Juliette Merris aux Editions Hugo Desinge.

© Hugo Desinge
© Hugo Desinge

 

© Hugo Desinge
© Hugo Desinge
© Hugo Desinge

Lire aussi