Toujours sur le Journal des Femmes

Partager Tour du monde des prénoms interdits sur

Quand il s'agit de trouver un prénom pour leur tout petit, les parents ont parfois une imagination des plus fécondes. Les prénoms les plus donnés leur semblent peut-être trop banals, c'est pourquoi de nombreux futurs parents sont à la recherche de prénoms originaux pour leur bébé. Ils peuvent parfois même se tourner vers des prénoms très étranges dont on ne trouvera pas la signification dans un Guide des prénoms ! Quitte même à inventer le prénom de leur enfant. Ils choisissent des prénoms si étranges que parfois, ils sont même refusés. Certains pays dressent d'ailleurs des listes de prénoms interdits. On retrouve ainsi fréquemment Lucifer ou des prénoms signifiant "Diable" ou "Satan". Néanmoins, quelques originaux tentent leur chance à travers la planète et parfois, ça passe : Midnight Chardonnay ou Violence en Nouvelle-Zélande. Dans ce même pays, une petite Talula Does The Hula From Hawaii a eu le droit de changer de prénom tant il la gênait au quotidien. Les people ne sont pas en reste, par exemple Gwen Stefani avait prénommé son fils Kingston et que dire de Maddox, Pax, Zara, Shiloh Nouvel, Vivienne Marcheline et Knox Leon du couple Jolie-Pitt ? Que dire également de la petite Facebook ? Quand ils franchissent la ligne, ces couples à l'imagination fertile donnent du Titeuf , du Sex Fruit  ou encore du GSM ou du Ikea. Nous avons recensé quelques-uns de ces prénoms qui ont parfois mené à des mois de démarches de la part des parents pour voir le prénom choisi accepté... Souvent en vain, car les autorités veillent à ce qu'un prénom ne soit pas préjudiciable pour un enfant. Les enfants de ces parents ont parfois évité le pire ! Tour d'horizon de ces prénoms qui se sont vus refusés un peu partout dans le monde...

A lire aussi