Beau parent

Devenir beau-parent, mode d'emploi

Aujourd'hui, une famille sur dix environ est une famille recomposée. Reste que le rôle de beau-parent est parfois difficile à trouver. Quelques conseils pour assumer ce nouveau rôle en toute sérénité...

Gardez en tête qu'un beau-parent n'est pas un parent...

Trouver sa place de beau-parent au sein d'une famille recomposée n'est pas toujours très évident. En effet, le beau-parent n'est pas là pour remplacer le parent manquant. Malgré tout l'amour qu'il peut porter aux enfants de son partenaire, le beau-parent ne sera jamais le papa ou la maman. La règle d'or principale est donc de toujours agir de concert avec son partenaire, d'où l'importance d'un dialogue permanent et de règles claires. De cette manière, le beau-parent peut faire preuve d'autorité sur son beau-fils ou sa belle-fille dans la gestion du quotidien sans se poser de questions. Mais, en cas de désaccord profond (ou de décision importante), il est important de laisser la main aux deux parents qui sont les seuls à pouvoir décider pour leur enfant, même si le beau-parent peut avoir son mot à dire. C'est également un point important à garder en tête !

Devenir beau-parent : donnez du temps au temps

Évidemment, tout n'est jamais aussi simple que dans les films ! Trouver son rôle de beau-parent demande du temps et de la patience. On ne devient pas beau-parent du jour au lendemain, tout comme on ne devient pas parent du jour au lendemain : ce sont des rôles qui s'apprennent petit à petit. Vous ferez forcément quelques erreurs, vous aurez sûrement quelques hésitations, et c'est tout à fait normal. De plus, devenir beau-parent ne dépend pas que de vous. De nombreux autres facteurs viendront également influer sur votre nouveau rôle : la relation avec vos nouveaux beaux-parents, la relation avec l'ex de votre partenaire, etc. Alors surtout, ne précipitez pas les choses en voulant que tout soit parfait tout de suite.