Adoption : les conseils pour adopter un enfant

L'adoption est une démarche longue et parfois difficile. La rédaction vous conseille dans vos démarches, les procédures à suivre pour adopter un enfant en France ou à l'étranger. Les lectrices témoignent sur le parcours vers l'adoption.

Une solution au désir d'enfant d'un couple : l'adoption

À une époque où la contraception est entrée dans les moeurs et où les femmes peuvent disposer de leur corps comme elles l'entendent, le fait de ne pas parvenir à avoir un bébé rapidement peut ouvrir des blessures profondes au sein d'un couple en désir d'enfant. L'adoption devient alors une alternative envisageable pour satisfaire ce besoin de parentalité.

L'adoption, la meilleure solution pour les deux extrémités de la population

Singulièrement, ce sont les couples les plus jeunes (de 18 à 24 ans) et les plus âgés (plus de 50 ans) qui sont les plus favorables à l'adoption, justifiant leur choix en mettant en avant des valeurs humanistes et altruistes. En moyenne, ce sont les 25/49 ans qui préfèrent avoir recours à la PMA (procréation médicalement assistée). Dans un cas comme dans l'autre, les couples qui s'engagent dans une procédure d'adoption ou de PMA savent qu'ils vont devoir triompher d'un parcours du combattant pour arriver à leurs fins : accueillir un enfant dans leur foyer...

L'adoption, une procédure longue

Les couples qui décident d'entamer une procédure d'adoption doivent au préalable faire une demande d'agrément. Cet agrément est indispensable pour pouvoir adopter un enfant, en France ou à l'étranger. Comme pour une grossesse - les choses sont finalement bien faites ! -, le délai entre la demande d'agrément et le récépissé de cet agrément est d'environ neuf mois. Grâce à ce document, les parents peuvent alors entamer des démarches pour adopter un enfant, et ce de manière parallèle pour la France et pour l'étranger. Si l'agrément est relativement rapide à obtenir, en revanche, les propositions d'adoption sont en général très longues à venir : les couples doivent parfois patienter cinq ans avant que l'administration leur propose un enfant à adopter... La patience est donc le maître mot en la matière !

Actualités

Dossiers