Crise d'adolescence

Comment survivre à la crise d'adolescence de votre enfant ?

"Petits enfants, petits problèmes, grands enfants, grands problèmes" : avez-vous, vous aussi, entendu plusieurs fois cette phrase ? Les anciens n'avaient peut-être pas tort, ceci dit, vous vous en rendez compte, maintenant que votre mignonne petite fille ou que votre adorable garçonnet atteint le seuil critique de la puberté... Comment survivre à la crise d'adolescence de votre enfant ?

La crise d'adolescence, qu'est-ce que c'est ?

La "crise d'adolescence" caractérise le passage entre l'enfance et l'âge adulte, qui se traduit par des changements morphologiques et psychologiques. L'adolescent voit son corps se transformer et se sent dépassé par les événements. De plus, des études récentes ont montré que le cerveau des adolescents entrait aussi dans un processus de maturation, donc les modifications sont bien plus profondes que l'apparition des caractères sexuels secondaires ! D'un point de vue psychologique, l'adolescent oscille entre son besoin de s'émanciper de ses parents, de manière parfois agressive, son besoin de stabilité à un moment où son émotivité et son impulsivité sont exacerbées, en raison du bombardement hormonal qu'il subit, et son besoin de s'opposer à ses parents pour se construire. Face à lui, des parents souvent dépassés, qui se demandent s'ils sont à la hauteur... Rassurez-vous immédiatement : il n'y a pas de bons parents !

Combien de temps dure une crise d'adolescence ?

On estime que la crise d'adolescence commence vers 14 ans - bien que les pré-ados le soient de plus en plus tôt ! - et peut durer plusieurs années. Ce n'est pas tant la durée de la crise d'adolescence qui peut inquiéter les parents que son intensité. Si votre enfant semble triste, se renferme sur lui-même, a des problèmes à l'école, il convient d'en parler avec lui et d'envisager une thérapie, qui aura plus de chances de succès si elle est familiale et pas seulement individuelle.

Que faire pendant la crise d'adolescence de votre enfant ?

Tenir le coup ! Il faut multiplier les opportunités de parler avec votre enfant, de manière franche et sincère, pour dénouer les problèmes relationnels. Il faut s'armer de patience, fixer des limites et s'y tenir. Adopter la méthode zen ! Il faut accepter d'être le rocher sur lequel votre adolescent viendra parfois se heurter mais aussi se réfugier...