Rentrée scolaire 2017 : un budget en hausse pour les étudiants

Si le budget fournitures scolaires et vêtements reste stable pour les élèves du primaire et du collège, le coût de la rentrée sera en revanche plus élevé pour les lycéens et les étudiants. Explications.

Rentrée scolaire 2017 : un budget en hausse pour les étudiants
© Maridav - 123RF

[Mis à jour du 28/08/2017] Chaque année, la rentrée des classes représente un budget conséquent pour les parents d'enfants scolarisés, entre l'achat des cartables, des fournitures scolaires et des nouveaux vêtements. Combien dépensent-ils en moyenne ? La Confédération syndicale des familles a interrogé 210 familles sur le budget alloué aux fournitures et aux vêtements. D'après les résultats de cette enquête, la rentrée 2017 coûte en moyenne 150 euros pour un élève de CP, 200 euros pour un enfant qui fait sa rentrée en CM1 et 350 euros pour un collégien. Un budget plus bas qu'en 2016, qui s'explique notamment par la baisse des prix des fournitures scolaires. Pour le baromètre Familles de France, le coût de la rentrée scolaire pour un élève de 6e reste stable. Il s'élève cette année à 191.73 euros (contre 190,24 euros en 2016). Dans le détail, les parents dépenseraient en moyenne 46.05 euros en papeterie, 98.55 euros en fournitures et 47.13 euros en vêtements de sport, ce dernier poste participant considérablement à l'augmentation du budget rentrée (+3.4 %).

Une note salée pour les lycéens. Au lycée, il faudra débourser un peu plus que l'année dernière : 400 euros en moyenne pour un élève de la filière générale qui nécessite d'acheter du matériel spécifique, comme une calculatrice scientifique ou des équipements d'éducation physique et sportive. Selon la Confédération syndicale des familles, c'est en seconde professionnelle que le coût de la rentrée est le plus élevé : 700 euros de budget pour la filière industrielle et 600 euros pour un élève en première technologique (sciences et technologies industrielles).

Infographie Budget rentrée scolaire © Statista
Allocation de rentrée scolaire. Pour réduire les dépenses, les familles interrogées sont particulièrement vigilantes. Si, d'après la Confédération syndicale des familles, 90 % d'entre elles réutilisent certaines fournitures scolaires d'une année sur l'autre, d'autres veillent à dépenser le moins possible, en achetant du matériel à prix coûtant ou en profitant des soldes. Par ailleurs, les parents d'enfants scolarisés âgés de 6 à 18 ans et sous certaines conditions, peuvent bénéficier de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) qui a été versée cette année le 17 août par la Caisse d'allocations familiales. Pour cette rentrée 2017, le montant varie entre 364,09 euros et 397,49 euros en fonction des revenus et de l'âge de l'enfant. Renseignez-vous auprès de votre CAF pour connaître les modalités d'attribution. 

Le coût de la vie étudiante en nette augmentation. Selon l'enquête annuelle de l'Union nationale des étudiants de France (Unef), le coût de la vie étudiante va en revanche augmenter de 2,09 % en moyenne pour l'année scolaire 2017-2018. Cette augmentation s'explique principalement par la hausse des prix des loyers et des transports en commun dans de nombreuses villes universitaires (Paris, Lyon, Strasbourg, Nancy, Rennes, etc.). Un budget conséquent qui vient s'ajouter aux frais d'inscription ainsi qu'aux dépenses liées à l'emménagement et aux fournitures scolaires. Si le prix du logement représente en moyenne 53 % du budget des étudiants qui peuvent bénéficier de certaines aides, 37 villes de France voient leurs loyers s'envoler. On constate ainsi une hausse de 7,6 % à Limoges, 4,3 % à Grenoble ou encore 2,2 % à Paris. Pour l'Unef, "il y a une urgence à généraliser l'encadrement des loyers dans les villes universitaires", précise le communiqué. Quant au prix des transports, il est également en hausse dans de nombreuses villes étudiantes qui appliquent des tarifs bien plus élevés que la moyenne nationale (supérieur à 267 euros par an). Une hausse du coût de la vie obligeant plus de 50 % des étudiants à exercer une activité rémunérée en parallèle de leurs études.

Frais de la vie courante et de rentrée en hausse. Cette augmentation du coût de la vie étudiante est également constatée par le baromètre de la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) dévoilé dans le Parisien ce lundi 28 août. Pour cette rentrée 2017, les étudiants devront débourser 2 403,64 euros en moyenne, soit 1.86 % de plus que l'an dernier. Ce chiffre concerne les élèves qui entrent en première année de licence à l'université, sans double cursus, qui ne vivent plus chez leurs parents et qui ne bénéficient pas de bourses. Pour expliquer cette hausse, le syndicat étudiant pointe du doigt les frais de rentrée (+ 2.36 %) qui ne cessent d'augmenter, particulièrement les frais de complémentaire santé (+ 8.73 %) et d'assurance logement (+ 4.61 %), ainsi que la hausse des loyers (+ 1.87 %) et des prix des produits d'alimentation. Enfin, la FAGE mentionne une différence entre les étudiants franciliens qui devront dépenser 2 616.25 euros et ceux des autres régions de France qui paieront quant à eux moins cher, 2 329,35 euros en moyenne. 

Lire aussi :