Un lien entre dépression et troubles digestifs chez les ados

Certaines maladies psychologiques entraînent des troubles physiques et vice-versa. Des chercheurs suisses ont précisé les liens entre la dépression et les troubles digestifs, mais aussi entre l'anxiété et les affections cutanées.

© Cathy Yeulet-123rf

Si l'impact entre l'esprit et le corps n'est plus à prouver (apparition de boutons en cas de stress par exemple), une équipe de chercheurs vient de préciser ces liens de causalité chez les adolescents. L'étude, menée par des psychologues de l'Université de Bâle (en Suisse) et de Bochum (en Allemagne), auprès de 6 483 enfants et adolescents américains (13-18 ans), a été publiée dans la revue PLOS One en octobre 2016.

Les chercheurs ont ainsi constaté que certaines maladies physiques apparaissaient plus souvent chez les jeunes ayant déjà souffert de maladies mentales et vice-versa. Par exemple, l'arthrite et les troubles digestifs surviennent le plus souvent après une dépression. De même, l'anxiété entraîne des affections cutanées. A l'inverse, les auteurs de l'étude notent que les enfants et adolescents présentaient un pic d'anxiété plus important lorsqu'ils étaient sujets à des maladies cardiaques. Enfin, les scientifiques se sont intéressés au lien entre épilepsies et troubles digestifs. "Pour la première fois, nous avons établi que l'épilepsie est suivie d'un risque accru de troubles du comportement alimentaire - un phénomène qui avait été précédemment décrit uniquement dans des cas isolés. Cela suggère que les approches du traitement de l'épilepsie pourraient également avoir un potentiel dans le cadre des troubles de l'alimentation", a analysé Marion Tegethoff, l'une des auteurs de l'étude. 

Lire aussi