Près de la moitié des étudiants souhaitent arrêter de fumer

Selon une enquête Opinion Way pour la Smerep, 44% des étudiants français déclarent vouloir arrêter de fumer dans les 12 prochains mois.

© HONGQI ZHANG-123rf

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à vouloir écraser leur dernière cigarette. Selon une enquête Opinion Way réalisée entre avril et juin 2016 pour la mutuelle étudiante Smerep, 44 % des étudiants français et 46 % de ceux d'Ile-de-France sont prêts à arrêter de fumer dans les 12 prochains mois, alors qu'ils étaient respectivement 36 % et 42 % en 2015. Chez les lycéens, plus d'un sur dix se dit fumeur. Ces derniers sont moins nombreux que l'an dernier (17 % des lycéens français contre 20 % en 2015, mais le nombre de lycéens souhaitant arrêter de fumer dans l'année est passé de 27 % en 2015 à 46 % en 2016. Une bonne nouvelle à l'approche du "Moi(s) sans tabac" qui se déroule tout au long du mois de novembre et qui incite les fumeurs à arrêter.

Quelles sont les raisons qui motivent les jeunes à ne plus fumer ? Les adolescents sont de plus en plus soucieux de leur santé. Ils boivent moins, fument moins, font plus de sport que leurs aînés... La préservation de leur hygiène de vie est d'ailleurs l'une des principales raisons invoquées pour arrêter la cigarette (pour 75 % des étudiants et 84 % des lycéens). Ils font également un peu plus attention à leurs dépenses et à leur apparence. Ainsi, les raisons financières (55 % et 53 %) et les conséquences esthétiques que le tabac peut engendrer (dents jaunes, mauvaise haleine...) pour 30 % des étudiants et 49 % des lycéens, les motive à ne plus toucher au tabac dans les prochains mois.

© Smerep

Lire aussi