Les lycéens français diminuent leur consommation de tabac et d'alcool

Les adolescents français consomment moins de tabac et d'alcool qu'il y a quelques années, selon une dernière enquête. L'usage de cannabis reste toutefois stable.

© piksel

La consommation d'alcool et de tabac chez les adolescents français est en baisse, mais leur consommation de cannabis reste stable. C'est ce que révèle le dernier rapport sur l'alcool et les autres drogues en milieu scolaire de l'observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), réalisé auprès de plus de 96 000 lycéens, dont 6 642 élèves français, de 35 pays européens. L'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) avait fait le même constat en début d'année chez les ados âgés de 10 à 15 ans.

La consommation de tabac en baisse. En 2015, 55% des adolescents français ont affirmé avoir déjà fumé du tabac au moins une fois au cours de leur vie, sans différence entre les filles et les garçons. Ils étaient par ailleurs environ un quart à avoir fumé au moins une fois durant les 30 derniers jours, avec cette fois une prédominance pour les filles (28% contre 24%). D'une manière générale, la consommation de tabac des ados français a diminué de façon plus importante que dans les autres pays européens, atteignant même des niveaux inférieurs à ceux observés en France en 2007. Elle reste cependant supérieure à la moyenne européenne (26% en France contre 22% dans le reste de l'Europe).

Les jeunes boivent encore trop d'alcool. Par ailleurs, moins de lycéens français ont bu pour la première fois de l'alcool en 2015 (87%) par rapport à 2011 (93%), mais la consommation récente d'alcool des jeunes en France (53%) est légèrement supérieure à la moyenne européenne (47%). Ce sont plutôt les garçons (20%) qui en ont un usage régulier, c'est-à-dire plus de 10 fois par mois, comparé aux filles (10%). Et il apparaît que c'est entre la seconde et la terminale que cet usage augmente fortement puisqu'il passe de 10% à 21%. Si les alcoolisations ponctuelles importantes (API) sont moins fréquentes en France que dans les autres pays européens, il n'empêche que 41% des lycéens déclarent avoir eu au moins une ivresse dans le mois, et 16% affirment en avoir eu trois.

Près d'un lycéen sur deux a déjà fumé du cannabis. En ce qui concerne l'usage régulier de cannabis, il reste stable entre 2011 et 2015. Ce sont 10% des garçons et 5% des filles qui en consomment régulièrement. En 2015, 44% des jeunes ont expérimenté le cannabis contre 49% en 2011. A l'instar de la consommation d'alcool, cette expérimentation est en hausse entre la seconde et la terminale, passant de 35% à 54%. Suite à la publication de ces résultats, le gouvernement a affirmé dans un communiqué entendre "poursuivre les actions de prévention et d'accompagnement prévues à l'égard des jeunes par le Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives, en particulier l'accès aux Consultations jeunes consommateurs (CJC)".

Lire aussi