Ses parents publient des photos d’elle sur Facebook, elle porte plainte

Une jeune femme de 18 ans porte plainte contre ses parents pour violation de vie privée. La raison ? Ils ont publié 500 clichés d’elle, et pas des plus flatteurs.

© Panithan Fakseemuang

Naissance, anniversaires, vacances… Pour certains parents, tout événement est prétexte pour publier des photos de leur enfant sur les réseaux sociaux. Ils sont parfois tellement fiers de leur progéniture qu'ils n'ont aucune retenue quant à ce qu'ils publient. Mais ils pourraient bien le regretter car leur enfant ne partage pas forcément leur avis. C'est par exemple le cas d'une Autrichienne qui, sitôt ses 18 ans, a décidé de porter plainte contre ses parents pour faire valoir son droit au respect de sa vie privée, rapporte le journal autrichien The Local.

"Toute ma vie a été rendue publique." Ses parents ont publié environ 500 photos d'elle sur Facebook au cours des sept dernières années. Et ces clichés n'étaient pas des plus flatteurs, selon la jeune femme. Celle-ci a en effet expliqué à la presse autrichienne qu'ils constituaient "une violation de sa vie privée". La jeune femme, qui préfère garder l'anonymat, a expliqué à que ses parents "ne connaissent ni la honte ni les limites, que ce soit une photo de moi assise sur les toilettes ou nue dans mon berceau – toute ma vie a été photographiée et rendue publique". D'autant plus que ces centaines de clichés ont été partagés auprès de plus de 700 amis Facebook. Avant de porter plainte, la jeune femme a demandé à de multiples reprises à ses parents de retirer les photos, en vain. "Je suis fatiguée de ne pas être prise au sérieux", a-t-elle assuré. Elle s'est en effet vue essuyer un "non" catégorique par son père, qui estime qu'en tant qu'auteur des photos, les images lui appartiennent qu'il peut en disposer comme bon lui semble. L'avocat de la jeune femme demande en plus du retrait des photos, une compensation financière pour le préjudice moral subi par sa cliente.

Rester vigilant. La législation autrichienne est moins protectrice en matière de droit à l'image et de respect de la vie privée que celle d'autres pays européens. En France, par exemple, une photo publiée sans le consentement de la personne est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. En début d'année, la gendarmerie nationale avait appelé les parents à ne pas mettre de photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux. Pour partager vos photos uniquement avec vos amis, soyez vigilant quant à vos paramètres de confidentialité. Sur Facebook, choisissez "Amis" et non "Public" dans les paramètres de contenu. Restez par ailleurs toujours informé quant aux différentes mises à jour. 

Lire aussi