Pokémon Go : vos ados n'y échapperont pas, sensibilisez-les !

Le nouveau jeu de réalité virtuelle fait de plus en plus d'adeptes à travers le monde. Mais Pokémon Go n'est pas sans risque et les jeunes y sont tous accros. Quel est le concept et comment les sensibiliser ? Explications.

© Aleksandrs Tihonovs

En tant que parents, vous avez certainement entendu parler de Pokémon Go, ce jeu aussi virtuel que réel, qui consiste à attraper ces petits monstres qui apparaissent directement sur le téléphone portable, dans la même pièce ou la même rue que l'utilisateur. L'objectif ? Chasser un maximum des 151 Pokémon, si possible des rares et difficiles à attraper tels que Léviathor, Lokhlass, Ptéra, ou encore Ronflex, afin de devenir le meilleur dresseur. Mais pour y parvenir, il faut acquérir de l'expérience en capturant un maximum de Pokémon. Éclore un œuf par exemple et le faire évoluer permet par la suite d'augmenter de niveau et donc de trouver des Pokémon puissants qui donnent plus de chances de gagner les combats avec d'autres Pokémon. 

Votre ado fait partie de ces chasseurs ? Il surgit à tout moment en sautant sur le canapé alors que vous êtes en train de dîner ? Pas d'inquiétude ! Il est probablement en train d'attraper un Roucool, ce petit oiseau commun qui permet tout de même d'acquérir de l'expérience. En effet, peu d'adolescents échappent à la folie de ce jeu phénomène, qui se pratique principalement en extérieur, les Pokémon apparaissant dans la rue, dans les parcs, les musées... Des chasses collectives sont même organisées dans toutes les villes et via les réseaux sociaux où des milliers de dresseurs (de tous âges) se réunissent pour chasser. 

Pokémon Go : faut-il s'en inquiéter ? Les faits divers provoqués depuis la sortie de Pokémon Go à travers le monde en sont la preuve. De nombreux chasseurs, prêts à tout pour "tous les attraper", ont provoqué des accidents de la route après avoir joué au volant, certains sont tombés dans un trou, d'autres se sont rendus sur le périphérique parisien pour capturer Pikachu... Ce jeu de réalité virtuel n'est donc pas sans risque pour les plus jeunes, qui la plupart du temps sont tellement absorbés par leur téléphone portable qu'ils en oublient de regarder autour d'eux. On peut donc s'inquiéter lorsqu'ils traversent la route par exemple, puisque leur vigilance est diminuée. Certains s'inquiètent aussi de la possibilité pour des pédophiles d'approcher des enfants ou pour des personnes mal intentionnées de dépouiller les petits joueurs... Pour prévenir les jeunes ainsi que leurs parents, la Gendarmerie de Paris ainsi que les pompiers communiquent à tour de rôle pour rappeler quelques consignes et règles de prudence :

  • Ne pas laisser ses enfants partir seuls et leur demander de prévenir de l'endroit où ils se trouvent, 
  • Leur préciser de ne pas pénétrer dans un jardin ou une propriété privée pour attraper un Pokémon, 
  • Leur rappeler de se méfier des inconnus, et de ne pas rester seul afin de ne pas tenter ou attirer les voleurs, 
  • De regarder la route, et non son téléphone portable, en traversant la rue. 

Pokémon Go : un jeu bénéfique pour les enfants ? Ces consignes de sécurité sont certes nécessaires au vu de l'engouement du jeu et des risques encourus, mais elles restent les mêmes pour les parents qui envoient tout simplement leur enfant acheter une baguette de pain à la boulangerie. Pour autant, Pokémon Go présente de nombreux avantages pour les plus jeunes. Il s'agit en effet d'un des rares jeux virtuels qui permet de faire sortir les plus geeks de chez eux. Pour faire éclore un œuf par exemple, il faut tout simplement marcher entre 2 et 10 km. Pour les attraper, il faut se rendre dans un parc, dans un musée et voyager... Pokémon Go est donc LA solution pour les faire bouger plus tout en leur faisant découvrir de nouveaux endroits, et en les sociabilisant davantage par des rencontres avec d'autres jeunes, eux aussi passionnés. 

Lire aussi