Endométriose : les élèves bientôt mieux informés

Le ministère de l’Education nationale et l’association Info Endométriose viennent de signer une convention sur l’endométriose. L’objectif ? Informer les élèves et le personnel éducatif à ce sujet.

© Antonio Guillem

Maladie chronique souvent douloureuse au moment des règles, l'endométriose touche une Française sur dix. Cette pathologie assez courante reste pourtant encore peu connue du grand public, notamment des jeunes. Pour y remédier, le ministère de l'Education nationale et l'association Info Endométriose viennent de signer une convention à ce sujet. La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, souhaite en effet que "les élèves et les personnels de l'éducation nationale soient sensibilisés à cette maladie, dans le cadre notamment du parcours éducatif de santé qui entre en vigueur à la rentrée 2016", selon le communiqué du ministère

Briser un tabou. Grâce à cette convention, des affiches, flyers et brochures seront diffusés dans tous les établissements scolaires, mais pas seulement. Les personnels de l'éducation nationale pourront également bénéficier d'outils pédagogiques et de modules de formation mis en place par l'association Info Endométriose, en collaboration avec cinq associations de patientes partenaires (EndoFrance, ENDOmind France, Ensemble Contre l'Endométriose, Mon Endométriose ma Souffrance, Karukera Endométriose) et les professionnels de santé. L'objectif est de "briser un tabou et de réduire le retard de diagnostic qui est actuellement de 7 ans, favorisant ainsi une prise en charge médicale plus précoce pour une limitation de l'aggravation des symptômes", précise le communiqué du ministère. Et pour cause, plus la maladie est prise en charge rapidement, plus la fertilité a de chances d'être préservée.

Lire aussi