Les enfants lisent... pour le plaisir !

Les jeunes ne lisent pas uniquement par obligation dans le cadre de leur scolarité. Près de 80% d'entre eux apprécient la lecture "pour leurs loisirs", selon une étude Ipsos pour le Centre National du Livre.

© Dmitriy Shironosov

Force est de constater que la saga Harry Potter a largement contribué à l'engouement de la lecture chez les jeunes, qui n'ont désormais plus peur des pavés de plus de 500 pages. Il s'agit d'ailleurs du livre préféré des enfants, filles et garçons, toutes tranches d'âge confondues, selon une étude Ipsos pour le Centre national du livre. Harry Potter arrive donc en tête, devant Titeuf, Astérix, La cabane magique et Hunger Games. 

Lire, pour le plaisir. Si 89 % des jeunes admettent lire par contrainte, pour l'école, ils sont tout de même 77 % à lire par choix. En moyenne, les jeunes lisent quatre livres par trimestre "pour leurs loisirs", et deux dans le cadre de leur scolarité. Cette étude encourageante, intitulée "Les jeunes et la lecture en France", menée auprès de 1 500 jeunes âgés de 7 à 19 ans, montre également quelques différences en fonction des âges et des sexes. Les élèves de primaire (89 %) et les filles (86 %) par exemple sont ceux qui apprécient le plus lire, contrairement à ceux qui arrivent au lycée (68 %) ou aux garçons (69 %).

Les freins à la lecture. Le taux de lecture diminue considérablement au fur et à mesure que l'enfant grandit. Ils sont en effet 74 % chez les 11-15 ans et 69 % après le collège à lire pour le plaisir, alors qu'ils sont 90 % dans la tranche d'âge 7-11 ans. En cause notamment : le manque de temps pour se consacrer à la lecture et l'attrait pour les autres activités telles que la télévision, les jeux-vidéos, les sorties entre amis, la musique, le sport et internet. En moyenne, les ados consacrent trois heures par semaine à leur livres, contre 7 h 30 par semaine à la télévision, et 8 heures à internet.

L'environnement familial. Les jeunes qui possèdent une télévision dans leur chambre, qui n'ont pas de carte d'abonnement à la bibliothèque, et passent trop de temps derrière leur écran d'ordinateur sont les moins adeptes de la lecture. A l'inverse, le rôle des parents et de la famille semble contribuer au goût de la lecture. Selon l'étude, "les enfants dont les parents sont des lecteurs réguliers sont également de plus grands lecteurs". 

 

Lire aussi