Bac 2016 : et s'il arrive en retard, que se passe-t-il ?

Avec la grève SNCF, nombreux sont les bacheliers à redouter de ne pas être à l’heure pour leurs épreuves. Peut-on tout de même les passer en cas de retard ? Y a-t-il un temps supplémentaire pour les retardataires ?

© gstockstudio

Le bac démarre dans demain et les grèves se poursuivent dans les transports. Les candidats vont donc devoir prévoir un laps de temps supplémentaire pour ne pas arriver en retard à la première épreuve de la journée. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu… Si le retard est dû à un événement indépendant de la volonté du candidat, "le chef du centre où se déroulent les épreuves peut, à titre exceptionnel, l'autoriser à composer au plus tard une heure après le début de l'épreuve", explique le ministère de l'Education nationale sur son site Internet. Il faut toutefois noter qu'"aucun temps supplémentaire ne sera accordé à ce candidat au-delà de l'heure normale de fin d'épreuve".

Un bachelier qui arrivera plus d'une heure et quelques minutes après le début de l'épreuve sera considéré comme absent. Deux cas se présentent alors quant à son évaluation. Si le retard est justifié par une cause de force majeure dûment constatée, le recteur peut alors autoriser le bachelier à s'inscrire à l'épreuve de remplacement organisée en septembre. En revanche, si le retard n'est pas justifié ou qu'il n'est pas imputable à une cause de force majeure, la note zéro sera attribuée à l'épreuve concernée lors du résultat du bac. Il faut savoir qu'un bachelier qui obtient une telle note n'est pas nécessairement éliminé. En effet, "il est possible, avec le jeu des coefficients attribués à chaque épreuve, de compenser une note zéro et d'obtenir une moyenne suffisante pour être admis à l'examen du baccalauréat".

Lire aussi